Cameroun - Echanges commerciaux / Fabio Santoni (porte-parole EEN): «Nous avons apprécié les offres du secteur agricole et digital»

Par Marie Louise SIMO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 28-Nov-2017 - 05h54   6060                      
0
Fabio Santoni M L Simo
Le porte-parole de la délégation d’une vingtaine d’entreprises appartenant au réseau d’Entreprise Europe Network (EEN), invitée d’honneur de la 4ème édition du Forum international de la Pme (Pmexchange) évalue la nature des échanges et l’apport de ce forum dans le développement des relations entre les entreprises européennes et camerounaises.

En tant que porte-parole des entreprises européennes présentes à la  Pmexchange, quelle est l’importance de ce forum pour les entrepreneurs européens ?

Ce forum est une occasion pour nous de réaliser beaucoup d’échanges et de rencontres. Notre ambition est de mettre en contact les Pme européennes et  les Pme camerounaises. Nous avons enregistré plus de 100 rencontres et on espère en faire davantage. Nos entrepreneurs sont vraiment satisfaits, même du niveau des rencontres qu’ils ont eues.

Comparées aux entreprises européennes, comment appréciez-vous  le déploiement  des entreprises Camerounaises dans le digital ?

Je pense que les entreprises camerounaises ont un bon niveau d’appropriation du digital. Cependant, il faut comprendre que le digital n’est pas seulement technologique, c’est une planification au niveau de l’entreprise. Ce qui manque encore un peu, c’est la capacité de préparer un business plan rentable,  une stratégie de développement qui n’est pas seulement technique et technologique, même au niveau de l’entreprenariat. 

Concernant les échanges, est-ce que les Pme Camerounaises disposent des qualités nécessaires pour satisfaire à vos exigences ?

Bien évident, si on a un vrai échange. Je m’explique : parfois au Cameroun, faire un  partenariat gagnant-gagnant n’est pas facile. Il y a un moment où le partenaire camerounais pense qu’il est arrivé à une étape  où ce sont les autres qui doivent continuer.  Pourtant  avec  les nouvelles technologies, c’est plus simple, tout le monde comprend qu’il doit se développer, se former et se rendre compétent. Donc, je pense que les partenariats avec les entreprises européennes peuvent leurs donner cet avantage. La compétitivité  arrive quand tu es capable de fournir des services qui satisfont les  clients, donc, si elles appliquent les bonnes stratégies commerciales  par rapport aux services qu’ils offrent, elles pourront  convaincre  plusieurs personnes.

Quels sont les secteurs d’activité  qui vous ont le plus Intéressé ?

Nous avons eu beaucoup des rencontres dans le secteur de l’économie  digitale, de l’agriculture, parce que nous avons découvert  qu’il y a plusieurs entreprises qui ont développé des systèmes, même digital, pour favoriser et aider la production agricole. Nous avons  aussi eu de bonnes rencontres au niveau du transport.  Il y a beaucoup de domaine qui sont bien développés au Cameroun, mais l’agriculture et le digital reste les principaux secteurs  qui nous ont intéressé.  Nous avons échangé aussi avec les startupeurs, ils ont pour certains, eu la chance de discuter avec  nos entreprises qui sont spécialisées dans leur domaine d’activité et qui sont déjà assez avancées. C’était des échanges  très intéressants que nous avions appréciés. Tout ce qui est une bonne initiative et une nouvelle entreprise est toujours la bienvenue.  Ces jeunes montrent un dynamisme du pays que nous aimons beaucoup.

Est-ce qu’au terme de ce forum, il est possible d’avoir les statistiques de nouveaux partenariats que vous avez développés ?

Nous ne pouvons pas encore ressortir les données, parce que nous y travaillons encore. Mais je pense  que nous aurons de bonnes données parce qu’au-delà de nos attentes, les rencontres ont été positives. Au niveau de notre réseau, il y a déjà des relations qui ont été développées et qui seront mises en pratique. Nous serions encore au Cameroun dans le cadre de ces partenariats. C’est un projet de la communauté  Européenne qui vise à créer une base pour développer ces échanges. Chaque entreprise présente au forum, une fois de retour, va évaluer les rencontres qu’elles ont faites, et revenir au Cameroun pour conclure le partenariat.

Marie Louise SIMO

 

Auteur:
Marie Louise SIMO
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique