Cameroun – Education : Le CETIC de Zimphouet (Ouest), rénové après 12 années dans une extrême précarité

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Oct-2021 - 15h53   3908                      
1
Cetic de Zimphouet WhatsApp
Cinq salles de classe en état de délabrement ont été réfectionnées dans cet établissement d’enseignement technique, à l’initiative de l’ONG « Striving For All ». Il reste tout de même confronté au déficit criard d’enseignants.

Quelques semaines après la rentrée scolaire, le CETIC de Zimphouet, dans le département de la Menoua, région de l’Ouest, fait peau neuve. Cinq salles de classe dans cet établissement scolaire d’enseignement technique ont été complètement rénovées, alors que l’infrastructure était plongée depuis 12 années dans un délabrement inqualifiable, renseignent nos confrères de l’hebdomadaire « Menoua Infos » paru ce lundi 18 octobre 2021.

L’initiative porte l’estampille de l’ONG « Striving For All », avec les hospices de son bienfaiteur Tsafack Tonleu. « L'ambassadeur de bonne volonté de Striving For All, Tsafack Tonleu, a demandé à tous les étudiants qui se sont réunis pour accueillir la mise en service des salles de classe de s'assurer qu'ils travaillent très dur afin de rendre la communauté fière d'eux, ajoutant que leur assiduité poussera Striving For All à faire un effort supplémentaire pour fournir une bibliothèque, de l'électricité et surtout de l'eau potable et un centre de santé pour l'école », a promis le bienfaiteur dans les colonnes de ce tabloïd.

Cette action humanitaire vient redonner du sourire aux populations de cette localité, qui verront leur progéniture évoluer dans un cadre éducatif désormais confortable, alors depuis la création du CETIC de Zimphouet en 2008, cet établissement était resté plongé dans une extrême précarité.

Là-bas comme ailleurs dans de nombreuses localités dans l’arrière-pays, l’école fait face à une insuffisance d’enseignants, à l’absence d’eau potable, et même des toilettes entre autres.

Le directeur du CETIC de Zimphouet, Pascal Zoulewa, regrette cependant l'absence d'enseignants pour gonfler les effectifs de ceux affectés dans cette école par le gouvernement.

Il n’est pas superflu de rappeler qu'à peu près à la même époque l'année dernière, Geneviève Ngambia a mobilisé des ressources au nom de son ONG pour venir en aide à plus de 300 familles déplacées à l'intérieur du pays, du fait du conflit armé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

 

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique