Cameroun - Education: Les étudiants camerounais boursiers en Tunisie réclament le paiement des compléments de bourses inexistants depuis 4 ans

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-May-2021 - 12h51   4211                      
4
Étudiants camerounais en Tunisie Screenshot
Ces derniers ont organisé un débrayage devant l’ambassade du Cameroun en Tunisie le 10 mai 2021.

Des étudiants Camerounais qui ont obtenu des bourses pour aller étudier en Tunisie broient du noir. Depuis 4 ans, ils attendent avec impatience le paiement des compléments de bourse qui tardent à arriver. Las de vivre dans la précarité, ces derniers ont pris d’assaut l’ambassade du Cameroun en Tunisie pour tenter d’obtenir des explications de la part des autorités camerounaises.

«Nous sommes étudiants boursiers en Tunisie. Nous sommes là pour revendiquer nos compléments de bourse qui ne sont pas arrivés depuis 4 ans. Nous avons discuté avec le nouvel ambassadeur qui nous explique que nous dévons attendre et qu’il a relancé la procédure. Cela étant, ça fait 4 ans déjà qu’on nous dit la même chose. Nous sommes à bout. Nous ne voulons plus attendre. Nous voulons un certificat qui nous donnera la date exacte de la réception de nos compléments de bourse», a déclaré l’un des étudiants grévistes au micro de nos confrères d’Equinoxe.

Et d’ajouter que: «Dans le cadre de la bourse de coopération, on nous a promis un complément de bourse qui devait nous parvenir chaque année. Mais nous n’avons jamais reçu le moindre sou. On a des arriérés de loyers impayés. Nous voulons que les autorités camerounaises respectent leurs engagements. Quand on nous a envoyés ici en Tunisie, on nous a promis qu’on va nous octroyer des bourses. Mais jusqu’à présent rien. On va à l’ambassade, on nous dit que le problème c’est au Cameroun. Nos parents au Cameroun nous disent que le problème c’est à l’ambassade. Finalement cet argent, il est où ?».

Pour l’heure, il n’y a pas encore eu de réaction officielle de la part des autorités camerounaises sur cette actualité. Mais ce problème est récurrent. L’on se souvient qu’il y a quelques semaines, des étudiants camerounais boursiers en Algérie, dénonçaient déjà les mêmes problèmes.

 

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique