Cameroun - Election des Conseillers Régionaux: Le SDF et le MRC dénoncent le mode de scrutin

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Mar-2019 - 16h21   2743                      
1
Social Democratic Front Archives
Selon des responsables de ces deux partis de l’opposition, l’élection des conseillers régionaux sera largement favorable au RDPC.

A peine déposé au Parlement, le projet de loi portant modification du code électoral en vue de l’élection des conseillers régionaux suscite déjà des critiques au sein de l’opposition.

Selon le ministre chargé de l’Information et des medias au sein du shadow Cabinet du SDF, Jean Robert Wafo qui s’est exprimé dans les colonnes du quotidien le jour en kiosque ce 25 mars 2019, «organiser les élections régionales alors que le mandat des conseillers municipaux tire déjà à expiration est anti républicain».

Il ajoute qu’au «regard de la composition du collège électoral actuel, le RDPC aura 100% de conseillers régionaux sur l’étendue du territoire; ce qui est anormal car, les partis politiques qui disposent des conseillers municipaux dans les mairies ne seront pas représentés».

Même son de cloche du côté du MRC. Pour le secrétaire général du parti, Me Christopher Ndong Nveh, «le MRC ne compte pas participer à cette élection puisque le jeu est faussé d’avance. Tous les chefs traditionnels sont dans le RDPC. Les ¾ des conseillers sont du RDPC. Nous attendons les législatives et les municipales. Pourquoi sauter ces élections pour organiser les régionales?», s’interroge le SG du MRC.

Les élections régionales visent à intégrer davantage les populations dans la gestion des affaires locales. Pour Jean Robert Wafo du SDF, «il serait important qu’on intègre dans ce projet de loi une disposition qui modifie le mode de scrutin actuel. Passer du système majoritaire et proportionnel à un système proportionnel intégral. Si le mode de scrutin est maintenu, le RDPC raflera tous les sièges et cela pourrait accentuer la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et de l’Adamaoua».

Au Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, les responsables du parti ne partagent pas ces inquiétudes. «La mise sur pied des conseils régionaux vise ainsi à parachever ce processus de décentralisation. Le projet de loi déposé au Parlement vient au moment où tous les Camerounais attendent une décentralisation effective. Nous attendons que ce projet de loi soit adopté par le Parlement et promulgué dans les jours à venir», soutient Zoteye Tchoffo du RDPC.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique