Cameroun - Election régionales 2020: La région de l’Est compte 1878 électeurs

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Sep-2020 - 10h26   1685                      
0
Bertoua Archives
Ce chiffre vient du fichier électoral pour ces élections, rendu public le 22 septembre 2020.

Depuis le 22 septembre 2020 dans la région de l’Est, le fichier électoral pour les élections régionales du 6 décembre 2020 a été publié. Toute la région compte au total 1 878 électeurs. Les différentes listes sont affichées dans les agences départementales d’Elections Cameroon (ELECAM).

Dans sa parution du 25 septembre 2020, le quotidien national bilingue Cameroon Tribune rapporte que: «la région de l’Est compte 850 conseillers municipaux, répartis dans les 33 communes. Ce sont eux qui vont élire les 70 délégués de départements. Quant au collège du commandement traditionnel, les gardiens de la tradition sont un peu plus de 1000».

Notre confrère précise qu’au siège départemental de l'agence d'Elections Cameroon du Lom-et-Djerem, la règle a été bien respectée. Les listes des collèges électoraux ont été publiées et affichées le 22 septembre dernier. Les électeurs sont classés par catégorie.

Dans ce département, on y trouve 197 conseillers municipaux. De potentiels électeurs issus des 8 communes du département. S'agissant de la catégorie chefs traditionnels, ils sont 273 électeurs, notamment les chefs de 2ème et 3ème degrés. Les chefs de troisième degré remplacent les chefs de premier degré qui sont en manque dans ce département.

D’après le journal, dans la région du soleil levant, c‘est le Haut-Nyong qui compte le plus grand nombre d'électeurs dans les deux catégories de collèges électoraux. Ils sont répartis dans 14 communes. Soit environ 350 conseillers municipaux et près de 800 chefs traditionnels tous degrés confondus.

Par rapport aux dépôts de candidatures, le département du Lom-et-Djerem compte quatre listes dont: «une pour le RDPC, une pour l’UNDP et deux pour les chefs traditionnels. Dans la Kadey, le RDPC a déposé une liste, ainsi que les chefs traditionnels. Des dossiers que les responsables départementaux d’ELECAM s’emploient actuellement à vérifier avant leur acheminement vers la direction générale des Elections», peut-on lire.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique