Cameroun – Élections à la CAF: Selon le magazine Jeune Afrique, Ahmad Ahmad a tenté de proposer Samuel Eto’o comme candidat à la présidence de la CAF

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Nov-2020 - 01h48   8584                      
1
L'arrivée d'Ahmad Ahmad à Yaoundé COCAN
Une initiative qui d’après le média fondé par Bechir Ben Yahmed a été envisagée parce que le malgache savait qu’il allait être suspendu par la FIFA.

Le Comité d’éthique de la FIFA a récemment suspendu, Ahmad Ahmad, candidat à sa propre succession à la tête de la Confédération Africaine de Football, pour une durée e 5 ans. Cette décision faisait suite à une enquête sur le comportement du malgache, qui a révélé que durant son magistère, le patron de l’instance faitière du football africain s’est rendu coupable de plusieurs délits, notamment des détournements des fonds. 2 jours après l’annonce de la décision de la FIFA, Ahmad Ahmad n’a toujours pas officiellement réagi. Toutefois, d’après le magazine panafricain Jeune Afrique, son attitude serait certainement due au fait qu’il savait déjà qu’il allait être suspendu.

«Pour Ahmad Ahmad, cette sanction est tout sauf une surprise. Selon nos informations, le patron de la Confédération africaine de football (CAF) avait été informé dès le mois d’octobre du fait que le rapport interne de la Fifa ne lui était pas favorable. Il a alors su qu’il ne pourrait pas prétendre à sa réélection, en mars 2021, d’autant que Gianni Infantino lui cherchait déjà un successeur. Les deux hommes sont en délicatesse depuis l’arrestation d’Ahmad Ahmad en juin 2019, lors d’un congrès de la Fifa organisé en marge de la Coupe du monde féminine»

Le média fondé par Bechir Ben Yahmed indique que le patron de l’instance faitière du football mondial va poursuivre ses basses manœuvres pour remplacer Ahmad Ahmad à la tête de la CAF. C’est ainsi qu’il va envoyer la sénégalaise Fatma Samoura, cadre de la FIFA,  en août 2019 au Caire, afin de faire avancer la procédure de restructuration de la CAF. «Mais le mandat de cette dernière a été abrégé au bout de six mois, en raison de la dégradation des relations entre Infantino et Ahmad», lit-on dans le magazine.

«Samoura, qui manquait de soutien dans le monde du football, n’aurait de toute façon pas obtenu celui du président sénégalais Macky Sall, qui appuie son compatriote Augustin Senghor. Infantino a alors jeté son dévolu sur le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe, qui est immédiatement entré en campagne», ont poursuivi nos confrères.

Ayant eu vent des projets de Gianni Infantino, Ahmad Ahmad va décider de les contrecarrer en essayant de placer son candidat qui n’est nul autre que Samuel Eto’o. «En coulisses, Ahmad Ahmad a donc activé ses réseaux pour protéger ses arrières, voire tenté de sauver sa tête. Il en avait les moyens, quarante fédérations nationales africaines lui ayant renouvelé en septembre 2020 leur soutien en vue de sa réélection. Mais, sachant que la Commission d’éthique indépendante de la FIFA tenait une épée de Damoclès au-dessus de sa tête, il a préféré proposer à l’ancienne star du football Samuel Eto’o, qui est également son conseiller spécial, de se porter candidat à sa succession» souligne Jeune Afrique.

 

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique