Cameroun - Elections législatives du 9 février 2020: Olivier Bibou Nissack (Porte-parole de Maurice Kamto) est-il candidat du MRC dans le département des Bamboutos (Ouest)?

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Nov-2019 - 20h34   15478                      
26
Bibou Nissack Archives
Dans le cadre du double scrutin, le parti dirigé par Maurice Kamto a décidé de jouer la carte de l’ouverture.

Olivier Bibou Nissack, le porte-parole de Maurice Kamto, est-il candidat du MRC  à l’élection législative du 9 février 2020 dans le département des Bamboutos, région de l’Ouest Cameroun?  C’est la question qui affole les réseaux sociaux depuis quelques jours. Pour l’instant, l’information n’a pas été confirmée ni infirmée.

Cependant, à l’issue de la rencontre qui a opposé  Apejes de Mfou à Bamboutos Fc de Mbouda (1-1) au stade de Ngoa Ekelle ce dimanche 17 novembre 2019, le porte-parole de Maurice Kamto a fait un post sur sa page Facebook: «Stade militaire de Yaoundé: Fin du match Bamboutos Fc/APEJES. La prochaine fois on balaie tout…», indique le quotidien Le Jour dans son édition du 18 novembre 2019.

D’après le journal, cette sortie de Bibou Nissack a suscité de nombreuses réactions. «Soutien total 100%, honorable en cours de téléchargement ou encore «député assuré, honorable Bibou Nissack», peut-on lire.

Dans le cadre du double scrutin du 9 février 2020, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a décidé de jouer la carte de l’ouverture. Selon Sosthène Médard Lipot, secrétaire à la communication du parti, joint au téléphone par le journal, «il y a une présélection à la base, dans les fédérations communales. Le directoire va donc apprécier au niveau final en tenant compte de certaines réalités notamment sociologiques entre autres».

«Les membres de la société civiles, les sympathisant et militants du MRC peuvent être candidats», ajoute le journal. Une option largement saluée par les militants. «L’idée d’ouverture des candidatures n’est pas mauvaise. On est parti pour avoir des candidats issus de différents secteurs. En tant que militants du MRC, je peux m’en vanter. Il nous faut un bon dosage dans les listes pour réussir au soir du 9 février. La campagne s’annonce houleuse. Je suis prêt à descendre sur le terrain comme lors de l’élection présidentielle», a confié au journal, un militant du parti de Maurice Kamto.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique