Cameroun - Elections régionales 2020: Le RDPC bat campagne sur fond de chantage aux électeurs dans la Sanaga-Maritime (Littoral)

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Nov-2020 - 14h12   3812                      
2
Une marche du RDPC archives
La sénatrice Geneviève Tjoues se mobilise pour Louis Yinda, candidat au poste de président du conseil régional. Au lancement de la campagne, elle a adressé des messages pour le moins surprenants aux conseillers municipaux qu’elle croit tenir sur des accords tacitement passés lors des récentes opérations électorales.

La campagne électorale en vue de l’élection des conseillers régionaux a été lancée le samedi 21 novembre 2020. Depuis lors, les partis en course ont engagé des opérations de charme auprès des électeurs, composés des conseillers municipaux des communes. Dans le département de la Sanaga-Maritime, région du Littoral, la sénatrice Geneviève Tjoues, du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), s’est mise en campagne pour son pour camarade du parti, Louis Yinda, l’ancien Directeur général de la Société Sucrière du Cameroun (SOSUCAM).

Elle s’est illustrée par un discours assez surprenant, frisant même le chantage aux conseillers municipaux, au cours d’une réunion de lancement de la campagne et de mobilisation des fonds du parti dans ce département, le samedi 21 novembre 2020 à la maison du parti d’Edéa.

«J’ai donné un million de FCFA à chaque commune lors des élections municipales, ce qui fait un total de 11 millions FCFA. Il est temps de me rendre la monnaie et je vous demande de voter la liste conduite par Louis Yinda. Je ne vous demande pas je l’exige. Celui qui ne le fait pas est un ingrat, un démon», a-t-elle déclaré, dans des propos relayés par le quotidien Le Jour de ce mercredi 25 novembre 2020.

Par la suite, l’élue du RDPC tente de mettre de l’eau dans son vin, en faisant de nouvelles promesses aux électeurs, qui visiblement lui sont redevables depuis les élections municipales et législatives du 9 février 2020.

«J’ai avec moi le Directeur général de CICAM, il est venu avec 400 pagnes mais je vous les donne après le vote. Je veux d’abord voir le résultat», a ajouté Géneviève Tjoues. Son candidat, Louis Yinda, lui a plus ou moins emboité le pas, avec une déclaration tout aussi ahurissante à l’adresse des électeurs. «Surveillez bien les conseillers municipaux, ils viendront du village et seront tentés de boire avant le vote. Ils pourraient s’oublier, donc pas de bière avant le vote», a lancé l’ancien patron de la SOSUCAM, en guise de directive à ses équipes.

Il importe de préciser qu’au poste de président du conseil régional du Littoral, Louis Yinda aura parmi ses challengers, son camarade du parti originaire du département du Wouri, Camille Ekindi, pour l’élection du 6 décembre 2020.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique