Cameroun - Electricité: L’Etat s’engage à apurer sa dette vis-à-vis d’ENEO, estimée à plus de 54 milliards de FCFA

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Feb-2018 - 13h29   3819                      
0
Ligne de distribution de l'énergie électrique Archives
Une stratégie de paiement soumise au parlement dans le cadre de la loi des finances 2018, devrait permettre de solder toute la créance d’ici à 2020.

D’après la Banque mondiale, la dette de l’Etat envers Energy of Cameroon (ENEO) était évaluée à 54 milliards de FCFA au 31 août 2017. Toute chose qui ne permettait pas un meilleur déploiement de cette entreprise, concessionnaire du service de l’électricité au Cameroun.  Dans la quatrième action prioritaire de son programme d’appuis budgétaires au pays, la   Banque   mondiale   recommande l’apurement de cette dette, qui d’après elle, va améliorer la soutenabilité financière du secteur de l’énergie    tout    en    rehaussant    la confiance   du   secteur   privé.   C’est conscient de ce fait, que le ministère des Finances et Energy  of   Cameroo n   ( ENEO)   ont   signé   un   accord dans lequel le Gouvernement s’est engagé à  payer  sa  dette, rapporte le bihebdomadaire Le Financier d’Afrique du mercredi 7 février 2018.  

Ce dernier, apprend-on, a par ailleurs élaboré une stratégie de paiement qu’il a soumis au parlement dans le cadre de la loi de finances 2018 promulguée par le chef de l’Etat, peut-on lire dans le journal. Une partie de cette dette devra être payée cette année. L’objectif étant un apurement total desdits arriérés d’ici 2020.  En effet, pour ne plus  retomber dans les mêmes travers, il est également  attendu et d'après la Banque mondiale, une  stratégie   de   paiement des factures d’électricité par les structures parapubliques a déjà été élaborée par le ministère des Finances.

Contrôlée par le fonds d’investissement britannique Actis, ENEO a vu son contrat de concession être prorogé de 10 ans en octobre 2017. Ceci après plusieurs mois de tractations avec le gouvernement.  Pour rappel, le contrat de concession du service public de l’électricité au Cameroun a été signé en 2001 pour une période de 20 ans, entre l’Etat camerounais   et   la   société   américaine AES qui, en fin d’année 2013, cédant tous ses actifs au Britannique Actis. Et ce   fonds   d’investissement avait  élaboré et soumis au gouvernement, dès 2015, un programme d’ investissement   nécessitant   des emprunts   de long   terme, qui   ne pouvaient pas couvrir le reste de la   période   contractuelle (moins de 10 ans), apprend-t-on.

Afin de rendre    effectifs    ces    investissements estimés à environ 900 milliards    de    francs    CFA   sur    une période de 10 ans, un Conseil d’administration d’Eneo tenu   le 23 avril 2015 à Yaoundé,  avait recommandé à la direction générale «de finaliser   et   de   signer   le   nouvel avenant au contrat de concession entre Eneo  Cameroon  S. A.  et la République        du        Cameroun » . Celui-ci    devrait    porter    sur    la durée minimale « de l’extension qui devra permettre de couvrir au moins la durée du remboursement de la dette contractée par l’entreprise, auprès des bailleurs de fonds », indique  une   source bien introduite.

 

 

Auteur:
Lore E. SOUHE
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique