Cameroun: En 2108, le pays mise sur l’accroissement du niveau de transformation locale de ses ressources naturelles pour relancer son économie

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Jan-2018 - 14h01   1890                      
3
Transformation du bois Archives
Dans le cadre de la loi de finances 2018, en vigueur dès le 1er janvier 2018, les autorités camerounaises ont décidé d’accorder une exonération du droit de sortie à l’exportation aux produits industriels manufacturés du pays.

Selon les dispositions de la loi, cette mesure, importante pour permettre de renforcer le tissu industriel camerounais encore assez faible et d’accroître la productivité de l’économie nationale, s’étend aussi aux «produits du cru d’origine animale, végétale et minière ayant subi une ouvraison ou transformés au Cameroun».

Ces mesures fiscales seront appliquées dans un contexte marqué par la mise en œuvre d’un programme d’ajustement structurel conclu sous forme de facilité élargie de crédit (FEC) entre le Cameroun et le FMI, fin juin 2017. D’une durée de trois ans (2017-2019), ce programme prévoit la mise à disposition d’un montant d’environ 1.300 milliards de francs CFA pour les pays qui connaissent des difficultés au cours de cette période, de la part des partenaires, FMI en tête.

Pour 2018, indique l’Agence de presse chinoise Xinhua, le Cameroun vise une progression de 4,2% de son PIB (il était de 3,7% en 2017), un objectif porté par un budget public chiffré à 4.513,5 milliards de francs CFA, en hausse de 3,2% comparé à celui de 2017 qui était de 4.373,8 milliards de francs CFA. Ce budget se divise entre 3.175 milliards de francs CFA de recettes propres et 1.338,5 milliards de francs CFA d’emprunts et dons.

«Pour ses besoins de financement, le pays envisage de lever sur le marché des titres publics un montant de 260 milliards de francs CFA, en plus de 150 milliards de francs CFA d’emprunts concessionnels et 436 milliards de francs CFA d’emprunts non concessionnels. Principale base de l’économie camerounaise, une mobilisation de l’ordre de 2.645,03 milliards de francs CFA de recettes fiscales est attendue», apprend-on.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique