Cameroun - Énergie: Dix ingénieurs camerounais en formation en Chine pour l’exploitation et la maintenance du barrage de Memve’ele

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Apr-2017 - 19h18   28080                      
3
Barrage hydroélectrique de Memve'ele Archives
Le but de cette formation est de fournir à ces jeunes dont le niveau minimal est ingénieur des travaux dans le génie électrique, civil et mécanique, des connaissances requises dans le domaine de la maintenance des équipements dans un aménagement hydroélectrique.

Dix jeunes ingénieurs camerounais, dont neuf hommes et une femme, se sont envolés samedi dernier pour la Chine. Sélectionnés par le gouvernement camerounais, ils prendront part à une formation d’un mois sur l’exploitation et la maintenance du barrage de Memve’ele.

Selon Stéphane Ngaba, expert financier du projet de Memve’ele, le but de cette formation est de fournir à ces jeunes dont le niveau minimal est ingénieur des travaux dans le génie électrique, civil et mécanique, des connaissances requises dans le domaine de la maintenance des équipements dans un aménagement hydroélectrique. Il s’agit aussi, rapporte Cameroon Tribune en kiosque ce lundi, de développer chez eux certaines habiletés qui accroîtront leur compétence et leur rendement au travail.

Les travaux de la centrale étant arrivés à terme, il est question qu’elle rentre en production dès le mois de septembre, indique le journal. «Il s’agit donc pour ces professionnels de se doter d’outils nécessaires à la maintenance et à l’exploitation future de la centrale de production», explique Stéphane Ngaba.

L’objectif à terme c’est qu’ils puissent eux aussi former d’autres ingénieurs. Le programme de formation s’étale en fait sur une durée de 12 mois avec une première phase  de 30 jours en Chine et six mois sur le site d’exploitation à Memve’ele.

«Cette phase est la plus importante parce qu’il s’agit d’aller toucher du doigt en Chine, le même type de centrale de production, reconnaître les panneaux permettant de mettre en marche la centrale, son circuit et bien d’autres manœuvres», explique l’expert financier.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique