Cameroun - Energie solaire: L’entreprise chinoise ZTE pourrait dans bientôt opérer dans le marché camerounais

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Sep-2017 - 13h22   1062                      
0
Energie solaire Archives
Après Huawei, ZTE présente au Cameroun depuis 2015, pourrait bien être la deuxième entreprise chinoise à opérer dans ce secteur.

Le quotidien Le Jour édition du 12 septembre 2017 révèle que d’après ses sources, l’entreprise chinoise ZTE pourrait bientôt opérer dans le marché camerounais de l’énergie solaire. Si cela se réalise, elle viendrait donc rejoindre dans ledit marché une autre entreprise chinoise Huawei, qui dispose notamment dans ce secteur au Cameroun, d’installations à Soa, Mvomeka et dans d’autres villes du pays. Cependant on ne saurait parler de l’énergie solaire dans le pays de Paul Biya et de ces entreprises étrangères qui convoitent ce domaine, sans toutefois relever que le pays lui-même dispose des sociétés qui s’illustrent dans ledit secteur. Notre confrère note même que celles-ci réalisent des études techniques spécialisées et facturées et installent des systèmes de production des énergies renouvelables sous forme de panneaux solaires photovoltaïques.     

Pour notre confrère il faut se demander véritablement «où en est-on au Cameroun avec l’énergie solaire ?». Car à un moment, des lampadaires avaient été installés sur l’axe Yaoundé-Soa. Et en rappel l’énergie solaire avait été présentée comme l’une des solutions pouvant permettre de remédier aux problèmes courants d’approvisionnement en énergie électrique. En évoquant aussi la solution de l’énergie photovoltaïque, il avait été par ailleurs dit qu’elle permettrait d’alimenter également les sites isolés en zone rurale. Il convient de préciser que, toutefois d’importants projets de ce genre sont en cours dans les zones rurales du Cameroun. Et c’est donc desdits projets que vient l’appétit des entreprises étrangères comme Huawei et ZTE.

Cependant de l’avis de certains observateurs locaux, il n’est pas judicieux d’accepter dans ce marché une concurrence chinoise. «Au lieu de confier ce projet tour à tour à des chinois, une concurrence saine et internationale serait la bienvenue au lieu d’une concurrence inter-chinoise», déclare l’un d’eux.   

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique