Cameroun - Enseignement supérieur: L’ENAM recrute des enseignants pour les étudiants anglophones

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2017 - 18h02   4892                      
20
Ecole nationale d'Administration et de magistrature (ENAM) Archives
En vue du renforcement de son réseau de formateurs et en vue de la mise en œuvre du programme de formation à la section Common Law Division de la Magistrature et des Greffes, la Direction générale de l’ENAM lance un appel à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’enseignements vacataires pour l’année académique 2017-2018.

Ces postes sont réservés aux Camerounais ou étrangers résidants au Cameroun, et concernent les magistrats, les avocats, les administrateurs des greffes, les huissiers de justice, les notaires, les experts comptables, les juristes d’entreprise, les enseignants d’universités et les hauts fonctionnaires de catégorie A désireux d’intégrer ou d’être reconduits dans les effectifs des enseignants vacataires formateurs de l’ENAM et remplissant les conditions requises.

Ces derniers devront dispenser les enseignements dans les matières de spécialité relevant du droit non encore harmonisé comme: Civil Court Pratice; Law of Evidence; Probate proceedings. Et aussi, les matières de spécialité relevant du droit harmonisé, les matières d’appui aux techniques professionnelles. Les manifestations d’intérêt doivent parvenir à l’ENAM au plus tard le 10 novembre 2017. Un candidat ne peut postuler que pour trois matières au plus.

L’ouverture d’une section Common Law au sein de la division de la Magistrature et des Greffes de l’ENAM est l’une des solutions du Président de la République, Paul Biya, aux revendications des avocats anglophones. Tout comme l’intégration d’une section de la Section de la Common Law à la Cour Suprême, le recensement des Magistrats d’expression anglaise en vue d’augmenter les effectifs des Magistrats anglophones au sein de la Haute Juridiction.

De même, Paul Biya a ordonné, en mars 2017, la création d’une Faculté des Sciences juridiques et politiques à l’Université de Buéa. Le ministre de l’Enseignement supérieur a été instruit de préparer les textes y afférant la création des Départements de English Law dans les Universités de Douala, Maroua, Ngaoundéré et Dschang, à l’image de celui qui existe déjà à l’Université de Yaoundé II à Soa et la programmation de l’enseignement du droit public dans les Universités de Buéa et de Bamenda, pour tenir compte de ce que la Common Law ignore la distinction droit privé/droit public.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique