Cameroun - Enseignements Secondaires: Plus de 900 000 diplômes abandonnés

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Oct-2021 - 12h55   4155                      
3
Ministère des Enseignements Secondaires MINESEC
C’est ce qui ressort de la réunion de travail que le ministre Nalova Lyonga a eu avec ses collaborateurs le 13 octobre 2021 à Yaoundé.

Le ministre des Enseignements Secondaires (MINESEC), Pauline Nalova Lyonga a tenu une réunion de travail avec ses collaborateurs le 13 octobre 2021 à Yaoundé. Cette réunion portait sur la situation importante du retrait des diplômes par les propriétaires après la réussite à différents examens. Il en ressort que «le retrait des parchemins ne fait pas courir», rapporte le quotidien Cameroon Tribune en kiosque ce 14 octobre 2021.

Après un audit mené sur le terrain par le ministère des Enseignements Secondaires pour déterminer le taux de retrait des diplômes des lauréats aux examens officiels, il en ressort que: «plus de 665 000 diplômes sont abandonnés dans les délégations régionales des Enseignements secondaires. Avec 255 000 autres en souffrance dans les sous-centres d’examens et 6 000 à l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC, peut-on lire dans les colonnes du journal.

Pour Madelienne Shewa, directeur des Examens, des Concours et de la Certification au Ministère des Enseignements Secondaires: «de même que les examens officiels sont un grand engouement pour la communauté éducative et nationale, le retrait des diplômes devrait l’être autant. Mais nous constatons qu’après la publication des résultats des examens officiels au Cameroun, les impétrants n’entrent pas en possession de leurs parchemins alors que ces diplômes sont bel et bien édités par le ministère des Enseignements secondaires», lit-on.

Elle poursuit en disant que «le non retrait de ces diplômes pose de nombreux problèmes liés à la conservation et au stockage dans les structures en charge des examens et les délégations régionales. Il s’agit notamment des intempéries, des feux et des insectes qui détruisent ces documents fragiles», peut-on lire.

Face à ce dilemme, Pauline Nalova Lyonga a proposé «la numérisation de ces documents officiels de manière pérenne dans les structures en charge des examens de telle sorte que chaque parent qui souhaiterait vérifier l’authenticité de réussite de son enfant consulte en ligne», écrit le reporter.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique