Cameroun - Entreprenariat: Un nouveau label pour promouvoir la musique camerounaise

Par Marie Louise SIMO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Jan-2018 - 13h12   3210                      
0
Fondée en 2012, la maison de disque et d’édition, Hope Music Group, opte pour de nouveaux services et ambitions pour la valorisation des artistes camerounais.

Dynastie le Tigre, Andy Jemea, Featurist, Fanicko… tels sont entre autres jeunes talents de la musique camerounaise, qui bénéficient  des services de la maison de production et d’Edition, Hope Music Group.  Fondé il y a 5 ans, ce label fait partie des acteurs majeurs qui travaillent pour la promotion et la valorisation de la culture et des  artistes camerounais en particulier ainsi que  de l’Afrique francophone dans son ensemble. « Nous nous distinguons des   autres acteurs de ce secteur, par notre spécialisation dans les domaines précis, par notre capacité à innover constamment et à proposer à nos clients des meilleurs services  au meilleurs prix », explique Philippe Nkouaya, le Directeur général de   cette maison de disque au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue le 28 décembre dernier à Douala.

Ce label est spécialisé entre autres, dans le digital, le marketing des marques et le développement d’artistes, outre la production, la synchronisation et la gestion des droits d’auteur. A en croire le directeur général, la maison de disque ambitionne de développer un circuit de distribution dynamique dans la sous-région Afrique  Centrale grâce à son partenariat avec Sony Music Entertainment et The Orhard. « Cette initiative qui produit déjà des fruits, nous a permis de tripler le catalogue d’artistes et d’accroître considérablement nos revenus », se réjouit-il.  Avec plus de 20 artistes à son actif, le groupe met un accent particulier sur le digital pour atteindre sa cible, une option  qui a contribué à près de 20% au revenu de l’entreprise. Aujourd’hui satisfait de son évolution depuis sa création, ce label entend d’ici 20 ans,   passer l’offre digitale de 20 à 31 %. « Nous avons réalisé un bout de chemin satisfaisant. Notre vision  actuelle est d’assoir l’engouement des artistes, de développer le marché de la diaspora et de multiplier les partenariats au Cameroun », confie Philippe Nkouaya.

M.L.S.

      

Auteur:
Marie Louise SIMO
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique