Cameroun – Evénement: Célestin Djamen présente son parti au public ce 12 Juin à Douala

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Jun-2021 - 12h14   12864                      
26
Célestin Djamen (au centre) en compagnie de ses lieutenants Facebook
Le premier « meeting populaire » de l'Alliance Patriotique et Républicaine (APAR) est prévu dans l’enceinte de l’Ecole Publique de New-Deido, dans le premier arrondissement.

Célestin Djamen présente le parti politique qu’il a fondé et dirige. L’ancien militant du Social Democratic Front (SDF) et du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) annonce la tenue ce  jour d’un « Meeting populaire de présentation » de  cette formation politique baptisée « Mouvement APAR » (Alliance Patriotique et Républicaine). « Le Président National du mouvement APAR a l’honneur de vous informer qu’un meeting populaire se tiendra ce samedi 12 juin 2021 dès 11h dans l’enceinte de l’Ecole publique de New-Deido sis derrière Ancien ISES. A cet effet l'Alliance Patriotique et Républicaine du Cameroun (APAR) se réjouit par avance de votre présence à cet événement majeur », lit-on dans un communiqué signé du porte-parole du parti Mardochée Ayissi  Ngono  et adressé aux médias.

Le communiqué du ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji annonçant la légalisation de l’APAR a été publié le 5 Mai 2021. Lors de sa présentation à la presse le 21 Avril 2021, Célestin Djamen faisait valoir que son parti sera différent de tous ceux qui existent. Ses missions sont : la refondation du Pacte Républicain, l’invention d’une langue  africaine pour le Cameroun. Il veut susciter toutes les dimensions du vivre-ensemble aujourd’hui  « menacées », aider à retrouver l’harmonie du système judiciaire « qui doit se débarrasser des scories de l’histoire coloniale ».  

Ce jour-là, l’homme politique n’avait pas manqué d’adresser une pique à son ancienne formation politique, le MRC, dont il critiquait l’option radicale. «Jouer au héros mort n'apporte rien au peuple. Si vous voulez aider vos frères Camerounais, il faut passer par la sensibilisation et s'imposer dans le jeu politique. APAR se voit comme un parti qui respecte la stabilité et la Constitution du Cameroun. Nous nous engageons fermement à respecter nos institutions», déclarait-il.

Le siège de l’APAR  se trouve au quartier Bessengue, dans l’arrondissement de Douala 1er. Célestin Djamen privilégie la formation politique de ses membres, volet auquel son état-major va se consacrer en premier lieu. Pour lui, c’est un «passage obligatoire».

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique