Cameroun - Extrême-Nord: Un soldat en état d’ébriété ouvre le feu sur un autre militaire et le blesse gravement !

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Nov-2020 - 08h39   5220                      
3
Les militaires camerounais a Gouzda Vreket J M Nkoussa
Ces faits invraisemblables se sont produits dans la nuit du 23 au 24 novembre 2020 dans la localité de Djibrilli, près de la frontière avec le Nigeria.

L’histoire est à peine croyable, pourtant elle est vraie. Cameroon-Info.Net a appris, de sources militaires, qu’un incident pas comme les autres s’est produit entre deux éléments des forces de défense dans la région de l’Extrême-Nord, dont une partie est en proie aux incursions du groupe terroriste Boko Haram.

Selon ces sources, dans la nuit du 23 au 24 novembre 2020, au poste militaire de Djibrilli, situé non loin de la frontière avec le Nigeria, le soldat de première classe Awono Eteme, en service à la 42ème BIM (Brigade d’Infanterie Motorisée), «en état d’ébriété avancé», a ouvert le feu à l’aide de son arme, sur le soldat Fonou Bruno en service au 41e BA (escadron aérien).

Le bilan est lourd pour la victime. Sa jambe droite a été complètement broyée par l’arme. Notre rédaction a reçu les images horribles de ce dernier, mais nous avons préféré ne pas les publier.

Le soldat Fonou Bruno a d’abord été transporté au centre de santé de la Force Multinationale Mixte (FMM) de Mora, avant d’être transféré à l’hôpital régional de Maroua.

Son bourreau lui, a été interpellé. «Les motifs de cet acte malheureux ne sont pas encore connus», précise une autre source militaire. Une enquête est en cours pour faire la lumière sur cette affaire qui n’honore pas la réputation de la grande muette.

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique