Cameroun - Fichier électoral: Près d’un million d’inscrits depuis le début de l’opération 11 millions d’inscrits sur les listes électorales de Cabral Libii

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Aug-2017 - 00h16   4137                      
1
Cabral Libii Capture d'ecran
À un moins de la fin des inscriptions sur les listes électorales, Cabral Libii fait le point sur son opération d’enrôlement des jeunes.

«Bien que n’étant pas fiables, nos chiffres indiquent nous sommes plusieurs centaines de milliers d’inscrits et nous pouvons même nous rapprocher du d’inscrit depuis le début de notre opération», indique Cabral Libii. Interviewé par Défis Actuels en kiosque ce jeudi 10 août 2017, il fait savoir qu’un travail de toilettage s’impose dans le fichier d’ELECAM. Car, c’est de ce travail que dérivent les chiffres officiels beaucoup plus fiables.

À 24 jours de la clôture des inscriptions sur les listes électorales, l’objectif d’inscrire 11 millions de personnes reste loin d’être atteint. «Ce temps est largement suffisant», indique Cabral Libii. «Je pense que même en une semaine, on peut atteindre notre objectif si les Camerounais décident d’aller s’inscrire massivement sur les listes électorales», ajoute-t-il.

En termes de bilan, «d’un côté, nous sommes satisfaits du travail que nous réalisons. Ce travail qui consiste à mobiliser de nombreux jeunes sur toute l’étendue du territoire. Beaucoup de ces jeunes sont très intéressés par notre opération. Ils sont aussi nombreux ceux qui pour la première fois se sont inscrits. En définitive, l’opération en elle-même a eu un impact assez remarquable, si l’on en juge par l’intéressement de la presse internationale et nationale».

Pour la dernière ligne droite, Cabral Libii annonce qu’il va davantage structurer son mouvement. «Dans chaque arrondissement, vous trouverez une équipe de l’opération «11 millions d’inscrits» qui travaille à structurer les quartiers et les villages. Et nous, nous continuons la sensibilisation. Il y a une nouvelle génération d’hommes politiques qui méritent qu’on leur fasse confiance. Et nous pensons que le changement est possible par le vote si nous nous inscrivons et votons massivement tout en surveillant les bureaux de vote», explique-t-il.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique