Cameroun - Filière Cacao Café: La production annuelle du Café chute de 125 000 tonnes à moins de 30 000 tonnes/an

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2021 - 10h21   2547                      
9
Café camerounais archives
L’information vient du ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Gabriel Mbairobe.

La production annuelle du café au Cameroun chute de 125 000 tonnes par an à moins de 30 000 tonnes par an. L’information a été révélée par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER), Gabriel Mbairobe. Le MINADER a donné cette information le 11 octobre 2021 à Yaoundé, alors qu’il recevait en audience le secrétaire général de l’Organisation interafricaine du Café, Solomon Rutega.

Après cette information de baisse drastique de la production annuelle du café au Cameroun, Gabriel Mbairobe a expliqué que «cette baisse est due à la chute des cours sur les marchés internationaux mais également, à certains problèmes auxquels sont confrontés les agriculteurs. Notamment, les plantations vieillissantes et les rendements en dessous de 300 tonnes par hectare. L’on compte aussi le manque de financements», rapporte le quotidien Cameroon Tribune en kiosque ce 12 octobre 2021.

Son hôte, Solomon Rutega, reconnait que le Cameroun est l’un des membres actifs de l’Organisation interafricaine du Café. Ainsi, il «faut donc trouver des voies et moyens pour l’aider au développement du café», a-t-il déclaré. Cela, avant d’évoquer «la mise en place avec le MINADER, de stratégies pour promouvoir la consommation locale tout en cherchant des partenariats sûrs pour un marché important», peut-on lire dans les colonnes du journal.

Un peu plus tard dans la journée du 11 octobre, Gabriel Mbairobe a présidé la cérémonie de remise du manuel de formation sur la gestion de la fertilité des sols et un guide pour les producteurs de cacao. De manière officielle, le ministre a reçu ces documents de l’International institute of Tropical agriculture (IITA), de Sustainable Trade et de l’université de Wagenigen.

D’après notre confrère, ces manuels sont une contribution scientifique à l’ambition du gouvernement camerounais d’atteindre une production annuelle de cacao de 640 000 tonnes d’ici 2030. D’après le ministre, «ces documents conçus par les experts de quatre pays producteurs de cacao (Cameroun, Côte d’Ivoire, Nigéria et Ghana) sont adaptés à leurs environnements et mettent également l’accent sur l’amélioration de la productivité agricole», lit-on.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique