Cameroun - Football - Coup de théâtre: Les championnats professionnels de football à l’arrêt faute d’argent. La FECAFOOT sur le banc des accusés.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Jul-2018 - 13h14   5586                      
6
Cameroun - Football - Ligue 1: Une rencontre au stade de Mbouda Archives
La 25e journée du championnat Elite two et la 30e journée du championnat Elite one annoncées les 08 et 10 juillet 2018, ont été subitement suspendues.

 

Une grande première depuis l’instauration en 2011 du professionnalisme au sein du football camerounais. L’édition 2018 des championnats Elite one et Elite two est subitement suspendue à cause d’un manque d’argent.

Aussi rocambolesque que cela puisse paraitre, la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), l’organe en charge de l’organisation des championnats d’Elite a déclaré sa « faillite » dans un communiqué publié ce jeudi 05 juillet 2018.

« Les administrateurs de la Ligue de football professionnel du Cameroun , en présence du Président du Syndicat des clubs d’Elite du Cameroun, réunis ce jour 05 juillet 2018 au siège de la Ligue de football professionnel du Cameroun , ont constaté l’impossibilité de poursuivre l 'organisation des championnats MTN Elite one et MTN Elite two pour défaut de moyens financiers » a expliqué Pierre Semengue , président de la LFPC, avant d’indiquer que la 30e journée d’Elite one et la 25e journée d’Elite two sont reportées à une date ultérieure.

Ainsi, éclate au grand jour la dèche qui mine le football professionnel au Cameroun. Depuis sa création il y a sept ans, la LFPC est incapable de s’autofinancer. Son budget de fonctionnement et d’organisation des matches dépend presque entièrement des donateurs tels que la Fédération camerounaise de football et le gouvernement. Le retard accusé dans la mise à disposition des dons financiers plombe souvent l’organisation des matches.

Aussi, la FECAFOOT est-elle accusée d’être à l’origine de la suspension des championnats professionnels. Si cette accusation a été éludée dans le communiqué rendu public par le général Pierre Semengue, plusieurs sources au sein du Conseil d’administration de la LFPC s’indignent sous anonymat du comportement du président du Comité de normalisation de la FECAFOOT. Maitre Dieudonné Happi est qualifié de radin.

« C’est écrit noir sur blanc qu’à chaque saison sportive, la FECAFOOT doit allouer à la LFPC, une subvention de 410 millions de FCFA. Depuis l’arrivée de Dieudonné Happi à la tête de la FECAFOOT, il se fait prier tout le temps pour signer le chèque au profit de la LFPC. Depuis le début de la saison en cours, il n’a versé que 155 millions de FCFA. Nous sommes déjà à moins cinq journées pour la fin du championnat Elite one. Il n’a toujours pas débloqué le reste de la subvention au profit de la LFPC. Et pourtant, les caisses de la Fédération ont beaucoup d’argent. Nous avons décidé de tout arrêter. Si ça peut faire bouger les lignes tant mieux » dénonce un administrateur de la LFPC.

En attendant, joueurs, arbitres et autres officiels sont au chômage. Surprise désagréable pour l’équipe Unisport du Haut-Nkam qui avait déjà pris la route de Garoua où l’attendait de pied ferme Coton sport local pour le compte de la 30e journée.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique