Cameroun - Football/Ligue 1: Unisport du Haut-Nkam accuse la LFPC de lui avoir pourri la saison 2016

Par Wiliam TCHANGO | Cameroon-Info.Net
BAFANG - 09-Jan-2017 - 06h50   41465                      
0
Emmanuel Leubou, président de l'Unisport de Bafang Wiliam Tchango
Selon Emmanuel Leubou, le président de cette formation, son équipe a ainsi payé pour la distance qu’elle a prise vis-à-vis de la candidature du Général Pierre Semengue, lors des dernières élections à la tête de la Ligue de football professionnel du Cameroun.

A l’issue de la saison écoulée, Unisport du Haut-Nkam alias Flambeau de l’Ouest occupait la 5e position avec 49 points au championnat de Ligue 1. Si ce classement était loin de ce que le club s’était fixé comme objectif, il relevait en même temps d’un exploit. Car, selon  les dirigeants des rouges et jaunes, «Tamkwae» avait en plus des adversaires sur les stades toute la machine de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) contre lui.

«Le calendrier a été taillé sur mesure pour pénaliser tous ceux qui n’ont pas soutenu la candidature du général Semengue. Nous avons eu 11 matches de la phase aller à domicile. C’est du jamais vu au monde. L’arbitrage aussi nous a beaucoup frustrés. Ça a été vraiment une saison très difficile pour nous. Si nous n’avions pas une équipe qui méritait d’être championne du Cameroun, nous n’aurions pas réussi à finir 5e à la fin du championnat», a expliqué Emmanuel Leubou, président du Flambeau de l’Ouest lors du congrès annuel du club tenu le samedi 7 janvier 2017 à Bafang.

Le patron des sang et or explique que ces injustices ont parfois eu le don de pousser le coach Sinisa Jovanovic (plusieurs fois suspendu) ainsi que les supporters du club à bout. Vers la fin de la saison, le Stade municipal de Bafang avait été suspendu suite aux violences enregistrées en marge  de la rencontre Unisport-Coton Sport de Garoua, comptant pour la 25e journée du championnat. Les fanatiques du club n’avaient pas hésité à manifester leur colère suite aux décisions jugées partisanes de l’arbitre qui aurait tout fait pour empêcher le succès du club du Haut-Nkam.

Présent à ce congrès organisé dans la salle des actes de la mairie de Bafang, Franck Happi, président de l’Union Sportive de Douala et candidat soutenu par Emmanuel Leubou lors du dernier scrutin de la Ligue de football professionnel ne s’est pas inscrit en faux  contre ces multiples allégations.

«Au-delà du fait que nous soyons des frères, ce qui nous lie, c’est l’honnêteté et l’intégrité. Nous ne faisons pas partie de ceux qui achètent les arbitres», a dit le dirigeant des Nassara. Pour éviter de donner une nouvelle fois l’occasion à la LFPC de régler ses comptes à l’Unisport, Emmanuel Leubou a ainsi appelé les supporters de l’équipe qu’il dirige à éviter toute forme de violence dans les stades, la saison prochaine.

Auteur:
Wiliam TCHANGO
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique