Cameroun - Football/Mondial féminin France 2019: Le Cameroun commence par une défaite face au Canada (1-0)

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Jun-2019 - 01h44   5747                      
13
Aboudi Onguené prise en tenaille par deux canadiennes FIFA
Christine Manie et ses coéquipières ont souffert face à une expérimentée sélection canadienne.

La montagne était trop haute pour l’équipe du Cameroun. Les Lionnes Indomptables faisaient leur entrée lundi soir dans la 8ème édition de la Coupe du monde en France. Pour cette première sortie, Christine Manie et ses coéquipières devaient relever un immense défi: celui d’affronter au stade de la Mosson de Montpelier, l’équipe du Canada, classée 5ème mondiale.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipe du Cameroun a souffert. Les canadiennes ont été supérieures dans tous les domaines: 65% de possession, quatre tirs cadrés contre un seul pour le Cameroun, 10 corners contre 4 pour les camerounaises et au bout, le score d’un but à zéro. Unique but du match inscrit sur corner à la 45ème minute par Kadeisha Buchanan, qui a profité d’une sortie ratée de la gardienne Annette Ngo Ndom pour donner un avantage définitif à son pays.

Pourtant la gardienne camerounaise a réussi une partie correcte avec notamment plusieurs sorties efficaces pour enrayer les actions des canadiennes qui savaient s’appuyer sur leur star, Christine Sinclair (35 ans, 181 buts en 281 matchs). Mais ça n’a pas suffi, parce qu’il y avait trop de déchets et d’absences côté Cameroun. Raïssa Feudjio et Grâce Ngock Yango, les deux maîtresses à jouer du milieu, ont été transparentes. Malgré ses nombreuses courses, Gabrielle Aboudi Onguené n’a pas fait la différence en attaque. Pas plus que Nchout Njoya, sortie en deuxième période.

Même l’entrée en fin de partie de Michelle Akaba, Gaëlle Enganamouit et Charlène Meyong n’a pas apporté plus de vitesse au jeu des camerounaises. Les filles du sélectionneur Alain Djeumfa auraient pu terminer le match avec un score plus lourd, si les canadiennes avaient été efficaces devant le but. Le constat est donc sans équivoque, le Cameroun est tombé sur un os dur.

Les Lionnes doivent maintenant se projeter vers le 2è match, prévu le 15 juin. Ce sera un autre défi puisqu’il faudra absolument battre les Pays-Bas pour éviter une élimination prématurée.

Fred BIHINA

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique