Cameroun - Forces armées: La Base logistique continentale de la Force africaine en attente sera bientôt inaugurée à Douala

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jun-2017 - 15h37   2724                      
0
Casque bleu MINUSCA Archives
Une réunion des experts ouverte vendredi dernier dans la capitale économique du Cameroun a permis de faire le point sur l’évolution du projet de cette structure créée aux fins de «stockage et de mise à disposition de la logistique et des équipements aux cinq forces régionales en attente de la FAA pour leurs missions de paix sur le continent africain».

La 4e session du comité conjoint de coordination pour l’opérationnalisation de la Base logistique continentale de la Force africaine en attente (BLC/FAA) s’est ouverte vendredi dernier à Douala.

Selon le colonel Jean-Baptiste Faye, point focal de l’Union africaine (UA), ladite session vise entre autres objectifs de faire l’évaluation des travaux de rénovation entrepris par le gouvernement camerounais au niveau du site principal à la base aérienne 201 de Douala, dans le cadre de son engagement à mettre à la disposition de l’Union africaine des installations pour la BLC/FAA, rapporte l’APA.

Le deuxième objectif étant de confirmer la qualité et la pertinence des travaux complémentaires nécessaires à l’ouverture prochaine de la Base logistique continentale, tandis que le troisième porte sur l’étude des membres du comité des propositions relatives à l’inauguration du bloc administratif et des modalités de la phase initiale de l’opérationnalisation de la BLC.

«Au terme de cette réunion technique, nous ferons des propositions à nos autorités hiérarchiques et leur disponibilité fera décider de la date de l’inauguration et plus tard de la mise en place et de l’ouverture de la Base dans un avenir très proche. Le Cameroun est un peu au centre de l’Afrique. Il faut un port, un aéroport, tout cela a présidé au choix du Cameroun, de Douala en particulier», a déclaré le colonel Faye.

Le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, coordonnateur national du Comité conjoint, a réitéré l’importance d’une telle structure pour la paix à travers le continent, «une nécessité qui se fait de plus en plus pressante, au regard de la situation sécuritaire de plus en plus préoccupante en Afrique».

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique