Cameroun - Forces Armées: Quatorze éléments du Génie militaire reçoivent leurs parchemins de fin de formation en déminage des engins explosifs improvisés

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Sep-2020 - 09h53   1272                      
0
Génie militaire CRTVweb
La cérémonie a eu lieu au Centre spécialisé d’instruction, d’application et de perfectionnement du Génie de Douala, le 11 septembre 2020. C’était en présence du Colonel Jackson Kamgaing Njike, directeur du Génie militaire.

Le 11 septembre 2020, l’Armée camerounais a accueilli de nouveaux diplômés en déminage des engins explosifs improvisés. En effet, quatorze éléments du Génie militaire ont reçu ce jour-là, leurs parchemins de fin de formation dans ce domaine. La cérémonie de remise de diplômes a eu lieu au Centre spécialisé d'instruction, d'application et de perfectionnement du Génie (CSIAP/GEN) de Douala. 

Cette cérémonie de remise des parchemins de fin de stage du niveau II, a eu lieu en présence du Colonel Jackson Kamgaing Njike, directeur du Génie Militaire.

D’après le commandant du CSIAP/GEN, René Didier Bekada, «ce stage, organisé avec le concours d’éléments des forces françaises installés au Gabon (EFG), va participer à renforcer les capacités du Génie militaire et des autres corps d’armes», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune dans sa parution du 14 septembre 2020.

«Les éléments du Génie militaire sont désormais aptes à définir, circonscrire et détruire les menaces émanant d'engins explosifs improvisés, en même temps qu'ils pourront assurer la relève en formant d'autres instructeurs et formateurs. D’où la gratitude exprimée aux encadreurs français par ce responsable, tout en souhaitant que la France continue d’assister le Cameroun dans le suivi de ces formations», relève le reporter.

Notre confrère précise enfin que, cette volonté de l’armée camerounaise «n'est pas tombé dans des oreilles de sourds». Pour sa part, satisfait, l'adjudant Ibrahim, chef de l'équipe des formateurs français, «en a profité pour louer la richesse de cette rencontre avec les éléments camerounais», peut-on lire.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique