Cameroun - Formations dispensées à l’étranger: 66 faux diplômes détectés sur les 1539 évalués

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Nov-2019 - 12h36   8136                      
0
Premiers diplômés de la coopération universitaire italo-camerounaise Lore Esther Souhe
La Commission nationale d’équivalence (CNE) a siégé à cet effet lors de ses 94e et 95e sessions ordinaires le 22 novembre 2019.

Les travaux des deux sessions ont permis d’examiner 1539 dossiers dont 66 faux diplômes détectés. Il s’agit de 9 Bepc, 43 baccalauréats, 1 diplôme d’instituteur, 1 DEUG, 5 licences, 5 masters et 2 Ph.D. 26 autres diplômes ont également été rejetés. S’agissant des motifs du rejet, « certains diplômes viennent des institutions délocalisées non autorisées, d’autres ont été rejetés pour complément d’informations ou parce que diplômes antérieurs non conformes », a expliqué le Pr Annie Wakata, sous-directeur des équivalences au ministère de l’enseignement supérieur (Minesup).

Durant les assises ouvertes par le Pr Dieudonné Emmanuel Pegnyemb, secrétaire général par intérim au Munesup, « la CNE est confrontée à de nombreux défis notamment la prise en compte de la diversité et de la multiplicité des offres de formation », a-t-il relevé. L’instance, a poursuivi M. Pegnyemb, s’ouvre sur une trajectoire qui porte sur la prise en compte de nouvelles filières et de nouveaux modes de formation, plus adaptés aux besoins de la société et dont la pertinence socioéconomique est renforcée et soutenue par les milieux socioprofessionnels.

Rappelons que la CNE est une instance interministérielle chargée de l’attribution d’équivalences nationales aux diplômés, titres scolaires et grades universitaires délivrés à l’étranger, ainsi que de la reconnaissance des écoles étrangères ou internationales dont les diplômes sont susceptibles de permettre l’intégration, le reclassement ou l’avancement dans la Fonction publique camerounaise.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique