Cameroun - Forum virtuel des ministres en charge de la Culture des États membres de l’Union Africaine: Le ministre des Arts et de la Culture, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, dévoile la stratégie du Cameroun de lutte contre la Covid-19

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 28-May-2020 - 17h36   1341                      
0
Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt Archives
Une première rencontre s'est tenue le 27 mai 2020.

En direct de son cabinet, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, le ministre des Arts et de la Culture (MINAC), a pris part de manière virtuelle, à la toute première réunion de l’ère Coronavirus, des ministres africains en charge de la Culture des Etats membres de l’Union Africaine.

Il a pendant cette réunion, «dévoilé les mesures prises par le gouvernement camerounais pour contrer ce virus pernicieux et relancer les activités des arts et spectacles qui ont provoqué une baisse drastique des revenus des artistes», rapporte le quotidien d’Etat Cameroon Tribune en kiosque ce 28 mai 2020.

Cette réunion d’échanges et de partage d’expériences autour des stratégies de réduction de l’impact de la Covid-19 sur le secteur de la culture, était présidée par la commissaire des Affaires sociales de l’Union africaine, Amira Elfadil.

Bidoung Mkpatt a confié à ses homologues d’autres pays africains, «sa décision d’impliquer les 24 pôles artistiques et culturels organisés par disciplines à la campagne de sensibilisation contre la Covid-19. Dès lors, la médecine alternative et la pharmacopée africaine ont proposé diverses formules, ainsi que des produits préventifs et curatifs contre la pandémie sur la base des savoirs thérapeutiques locaux. La mode et le design contribuent plus que jamais aux efforts de protection individuelle et collective par la fabrication des masques. Sans oublier bien sûr, les artistes qui mènent de manière intensive en langues locales, des actions de sensibilisation contre la propagation de cette pandémie, entre autres», note le journal.

Aussi, «certaines actions visant à atténuer l’impact économique subi par le sous-secteur ont été prises par le chef de l’Etat. Notamment, l’octroi de moratoire et de différé de paiement aux entreprises directement affectées par la crise sanitaire et l’exonération au titre du deuxième trimestre de l’impôt libératoire et des taxes communales», a confié le ministre à ses paires.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique