Cameroun - Frais d’examen 2019: 16 milliards de FCFA ont été collectés par voie électronique

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Apr-2019 - 13h39   1619                      
0
paiement electronique archives
L’information a été dévoilée lors de la réunion de concertation des responsables du ministère des Enseignements secondaires (MINESEC) tenue ce mardi 23 avril 2019.

La ministre des Enseignements secondaires, Nalova Lyonga a présidé le 23 avril dernier à Yaoundé, la réunion de concertation des responsables du MINESEC. L’on a appris au cours de cette rencontre qu’au 23 avril 2019, «près de 16 milliards de FCFA avaient déjà été collectés par les partenaires du ministère des Enseignements secondaires (opérateurs de téléphones mobiles et de transfert d’argent), pour la mise en œuvre de l’opération de collecte des contributions exigibles et des frais d’examen via les payements électroniques».

«De cet argent, il ne reste qu’un milliard et 300 millions de FCFA à distribuer aux établissements scolaires. La  réunion  a surtout tourné autour de l’analyse de l’opération de collecte des contributions exigibles et des frais d’examen par voies électroniques et des propositions pour corriger les dysfonctionnements», rapporte le quotidien Le Jour édition du 25 avril 2019.

Parmi les dysfonctionnements, le chef de division des affaires juridiques, Léopold Djomnang Tchatchouang, évoque la «caisse unique» du Trésor public. «Il y a des difficultés au niveau de la liquidité ; des zones non couvertes par le réseau des partenaires ; la réticence des opérateurs à transférer les données de collecte sur la plateforme…», explique-t-il.

Il ajoute que «les sommes collectées sont en train d’être redistribuées aux établissements scolaires. Actuellement, il y a plus d’un milliard et 300 millions de FCFA non encore redistribué. Cela fait partie des objectifs que nous recherchions, à savoir la lisibilité, la clarté, la traçabilité dans la gestion des fonds publics destinés aux fonctionnements des établissements».

Et  parmi les perspectives envisagées, le chef de division propose «la dissociation de la collecte des frais d’examens et des contributions exigibles; la mise en place des structures de concertation et de suivi-évaluation du processus; l’ouverture d’un compte bancaire dans une banque commerciale devant accueillir les fonds collectés». 

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique