Cameroun - France: Le polémiste franco-camerounais Dieudonné Mbala Mbala condamné à deux ans de prison ferme pour fraude fiscale, abus de biens sociaux et blanchiment d'argent

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Jul-2019 - 16h53   4592                      
8
Dieudonné Mbala Mbala Capture d'écran
L’humoriste déjà condamné à plusieurs reprises devra également payer 200 000 euros d’amende.

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi 5 juillet 2019, le polémiste franco-camerounais, Dieudonné M’Bala M’Bala à trois  ans de prison dont un avec sursis pour «fraude fiscale, blanchiment ou encore abus de biens sociaux et 200 000 euros d'amende». 

Selon des médias français (Le Parisien; Ladepeche.fr…) qui rapportent cette information, Dieudonné est «soupçonné notamment d'avoir détourné plus d'un million d'euros de recettes non comptabilisées de ses spectacles».

Selon le parquet de Paris, «entre 2009 et 2014, selon le calcul du parquet, 1,2 million d'euros ne passent pas sur les comptes bancaires de l'humoriste, qui se disait dans le même temps ruiné et insolvable. Plus de 657 000 euros en espèces avaient été retrouvés à son domicile en 2014, et lui et ses proches ont envoyé plus de 565.000 euros à l'étranger, principalement au Cameroun où il a des liens familiaux».

L’humoriste condamné à plusieurs reprises «était poursuivi pour avoir détourné à son profit des recettes en liquide de ses spectacles non comptabilisées dans les comptes des Productions de la plume, avoir minoré ses déclarations d'impôts, blanchi une partie des espèces en les expédiant à l'étranger et organisé son insolvabilité. Son théâtre parisien de La Main d'Or, dont il a depuis été expulsé, ne possédait ni caisse enregistreuse ni terminal de paiement bancaire. Soit, selon le parquet, "une organisation entièrement tournée vers l'encaissement occulte des espèces"».

Selon Ladepeche.fr, le tribunal correctionnel de Paris a  également «condamné sa compagne Noémie Montagne, en tant que gérante de droit de leur société des Productions de la plume, à 18 mois d'emprisonnement avec sursis notamment pour fraude à la TVA et abus de biens sociaux aux dépens de cette société. Et les Productions de la plume ont été condamnées à 50.000 euros d'amende pour soustraction au paiement de la TVA».

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique