Cameroun - Franck Happi (président du Syndicat des clubs professionnels): «Il n’y a pas de notre part une volonté de déposer le général Semengue»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Jan-2019 - 17h17   4140                      
4
Franck Happi Archives
Le président du conseil d’administration d’Union sportive de Douala rassure ceux qui voient dans la fronde des dirigeants de clubs une volonté de débarquer le président de la Ligue de football professionnel.

Le Syndicat des clubs d’élite du Cameroun tient tête au président de la Ligue de football professionnel du Cameroun. Réunis à Yaoundé vendredi passé ses membres ont exigé la tenue d’une assemblée générale de la Ligue de football professionnel avant le lancement de la saison déjà prévu pour le 26 janvier 2019. C’est un nouvel épisode de la crise qui met en scène les clubs des championnats d’élite et le président de la Ligue le général en deuxième section Pierre Semengue. Certains ont tôt fait de voir dans le bras de fer une volonté des clubs de débarquer le vieux militaire. Ce que conteste le président du Syndicat des clubs d’élite Franck Happi.

« On va accompagner Pierre Semengue comme on accompagne nos papas au village, clame-t-il dans une interview accordée le 21 janvier 2019 à Radio Sport info. Il n’y a pas de chef qu’on met au quartier pour mettre un autre chef, pour mettre un régent ou bien pour excommunier le chef. Le chef reste chef jusqu’à sa mort. Donc il va rester là jusqu’à la fin de son mandat. Donc on va l’encadrer. Il faut mettre des structures ou un fonctionnement qui encadrent son fonctionnement. Il faut encadrer le fonctionnement financier, administratif. Il n’ y  a pas une volonté de déposer le général Semengue. Je l’ai dit et redit à Yaoundé. Franchement ce n’est pas à l’ordre du jour. Cela ne peut arriver que si vraiment il y a une autre affaire. Alors là contre mauvaise fortune nous ferons bon cœur. Nous serons bien obligés de trancher la poire », précise toutefois le président du conseil d’administration d’Union sportive de Douala.

Franck Happi insiste pour dire que le lancement de la saison de football ne pourra se faire à la date prévue.  Il affirme avec certitude que c’est parce que les caisses de la Ligue sont vides.       

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique