Cameroun - Fusion de la CEEAC et de la CEMAC: Les experts examinent les avant-projets de textes de la nouvelle Communauté Economique Régionale de l'Afrique Centrale

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-May-2021 - 14h06   3844                      
10
Communauté économique régionale unique archives
Les travaux qui se poursuivent ce 25 mai 2021 ont débuté le 24 mai 2021.

Dans le cadre de la fusion des deux communautés économiques régionales d’Afrique Centrale que sont la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) et la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), les experts du Comité de pilotage de la rationalisation des Communautés économiques régionales en Afrique centrale (Copil-Cer-AC) sont réunis par visioconférence depuis le 24 mai 2021. Les travaux sont présidés par le ministre l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire du Cameroun, Alamine Ousmane Mey, par ailleurs président du Copil-Cer-AC.

D’après le quotidien d’Etat Cameroon Tribune en kiosque ce 25 mai 2021, «l’objectif de ces assises qui réunissent les 11 Etats membres du Copil-Cer-AC est la poursuite de l’examen et de la validation technique de cinq avant-projets de textes restants de la nouvelle Communauté économique régionale de l’Afrique centrale».

D’après le président du Copil-Cer-AC, «ce processus édicté par les chefs d’Etat consiste à endiguer le phénomène de la pluralité institutionnelle en Afrique centrale, d’où la nécessité de la rationationalisation. Ceci passe donc par la mise en place d’une seule Cer d’Afrique centrale, mieux structurée et plus efficiente au plan organisationnel, fonctionnel et institutionnel», peut-on lire dans les colonnes du journal.

Notre confrère note aussi que le MINEPAT a souligné à cet effet que «cette démarche est obligatoire en ce sens que dans un monde de la globalisation des économies et des défis transnationaux qui nécessite des espaces économiques plus vastes et susceptibles de s’arrimer le mieux possible à la chaîne de valeurs mondiale, la création d’une seule Communauté régionale est un impératif. Toutefois, a-t-il souligné, les deux institutions historiques (CEMAC et CEEAC) qui vont bientôt disparaître ont contribué de manière indéniable au processus d’intégration en Afrique centrale», lit-on.

En rappel, les premiers travaux de la cellule des experts de ce Comité se sont tenus du 9 au 13 novembre 2020. Enfin, «d’ici 2023, l’on devrait assister à la fusion des deux Communautés économiques régionales d’Afrique centrale», écrit le reporter.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique