Cameroun - Gabégie: Les séjours privés de Paul Biya dans des hôtels à Genève et des voyages à l’étranger en 35 ans de règne ont coûté plus de 90 Milliards de FCFA au contribuable Camerounais.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Feb-2018 - 05h41   43602                      
97
Paul Biya et son épouse à l'arrivée pour un séjour aux Etats-Unis en 2014 Archives
Ces dépenses astronomiques de la part du président d’un pays relativement pauvre, sont révélées dans une grande enquête réalisée et publiée dimanche 18 février 2018 par l’organisation de journalisme d’investigation (OCCRP).

Depuis le début de l’année 2018, Paul Biya ne s’est pas officiellement rendu à Genève en Suisse, sa ville préférée. A quand donc son premier séjour privé en Suisse en cette année qui marque ses 36 ans de règne ? En attendant le voyage qui lèvera cette interrogation, les journalistes d’investigation de l’OCCRP, ont calculé l’argent du contribuable camerounais dépensé, voire dilapidé par Paul Biya et sa suite entre 1982, année de son accession à la magistrature suprême et 2017.

Apres avoir épluché les documents officiels, notamment Cameroon-Tribune le quotidien gouvernemental, les journalistes enquêteurs de. l'"Organized Crime and Corruption Reporting Project", révèlent qu’en 35 ans, le successeur d’Ahmadou Ahidjo qui aime voyager pour des séjours privés à Genève, a passé de façon cumulée un peu plus de quatre ans de demi de «Courts séjours privés» à l’étranger. «Ce total exclut les voyages officiels, qui s'ajoutent à une année supplémentaire. Certaines années, comme 2006 et 2009, Biya a passé un tiers de l'année à l’étranger» relèvent des confrères.

Paul Biya quitte le Cameroun (Photo d'archives) (c) P.R.C.

Le Chef de l’Etat camerounais passe presque tous ses séjours privés dans des suites de luxe à l’hôtel intercontinental de Genève en Suisse. «Il ne voyage pas seul. Son épouse Chantal l'accompagne à presque tous les voyages, tout comme un entourage pouvant compter jusqu'à 50 personnes, dont des ministres, des gardes du corps, des majordomes et divers autres membres du personnel » énumèrent les enquêteurs avant de révéler qu’en pareilles circonstances, Paul Biya et sa suite coutent plus de 20 millions de FCFA par jour au Cameroun en frais d'hotel uniquement, sans compter les repas et autres depenses.

Paul et Chantal Biya a la Maison Blanche en 2014 (c) P.R.C.

 

Paul et Chantal Biya - Barack et Michelle Obama (c) P.R.C.

 «Selon les calculs basés sur les prix des chambres d'hôtel disponibles publiquement et une compilation de listes d'entourage - la facture totale d'hôtel de Biya et les membres de sa suite pour un séjour à Intercontinental, s'élève à environ $40 000 (20 Millions de FCFA) par jour. À ce rythme, le coût de tous les voyages privés du président (1645 jours au total) s'élèverait à environ 65 millions de dollars (32.5 Milliards de FCFA) depuis son arrivée au pouvoir - sans compter la nourriture, les divertissements et la location d'un avion privé… Le voyage en avion affrété n'est pas bon marché. Les factures de 2010, apparemment envoyées par une compagnie appelée CS Aviation au directeur du cabinet civil du président Biya et examinées par l'OCCRP, font etat de près de 855 000 $ pour un aller-retour de 50 passagers de Yaoundé à Genève. D'autres factures montrent qu'en 2013, l'avion a été maintenu en attente pendant deux semaines à un coût quotidien de près de 157 000 $.  À ces taux, le coût des vols de Biya depuis son arrivée au pouvoir pourrait s'élever à au moins 117 millions de dollars » estime l’enquête de l’OCCRP qui indique en outre que sur les quatre ans que Paul Biya a déjà passé en "brèves visites privées", hors du Cameroun, une importante partie a eu lieu à l'hôtel Intercontinental, et puis il a passé 650 jours au bord du Léman, un lac situé entre la Suisse et la France, 372 jours en France et 301 jours aux Etats-Unis d’Amérique

Et pendant sa retraite, rien ne semble à mesure de perturber et d’anticiper le retour de Paul Biya au bercail, même pas la catastrophe ferroviaire d’Eseka qui avait fait 79 morts (bilan officiel) en octobre 2016, même pas aussi les premiers affrontements meurtriers en octobre 2017 entre les forces de défense et de sécurité et les sécessionnistes anglophones.

Le rapport de l'OCCRP est disponible ici.

 

--

SUR LE MEME SUJET:




Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique