Cameroun - Gendarmerie: Radiés d’un stage de formation, 20 gendarmes écopent de 20 jours de prison

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-May-2018 - 12h25   14338                      
6
Des éléments de la gendarmerie nationale Liliane Ndangue
Ils se sont rendus coupables des faits d’indiscipline.

Comme le dit le quotidien Le Jour du 16 mai 2018, Gallax Yves Landry Etoga le Secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie n’a pas du tout été clément avec 20 gendarmes qui suivaient le stage des Officiers de la police judiciaire (OPJ) au Camp Yeyap à Yaoundé. Ces derniers se sont illustrés par un acte d’indiscipline caractérisée, rapporte notre confrère. «Lorsque survient la manifestation des souscripteurs de l’Ong MIDA, au quartier Ahala, le haut commandement qui est saisi décide d’envoyer les stagiaires OPJ parce que disponibles et mobilisables dans les plus brefs délais pour mener l’opération. Malheureusement au terme du rassemblement pour le départ sur le terrain des opérations, 20 éléments manquent à l’appel», raconte une source sous anonymat dans les colonnes de notre confrère.

Celle-ci souligne qu’il est interdit aux stagiaires logés au Camp de formation d’en sortir. Ils ne peuvent que le faire après une autorisation du Directeur du Camp. Les 20 gendarmes radiés donc du stage de formation des OPJ ont choisi de passer la nuit hors du camp. Le lendemain le rassemblement ayant eu lieu plus tôt que d’habitude du fait d’une urgence, l’absence de ces derniers a été constatée par la hiérarchie. La source du journal faisant remarquer que l’ordre et la discipline étant les maîtres mots, les gendarmes ont directement été sanctionnés. Outre le fait qu’ils ne peuvent plus poursuivre leur stage, il a également été décidé qu’ils sont interdits de tous les stages organisés par la gendarmerie durant cinq années. Et ils passeront 20 jours en prison.

Ces sanctions servies aux 20 gendarmes visent à servir de leçon aux autres. Cependant la source rencontrée par Le Jour indique que les gendarmes en stage au camp Yeyap ont l’habitude de passer la nuit au quartier. Ils s’arrangent seulement à revenir au camp avant le rassemblement.  

 

 

 

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique