Cameroun - Gestion des fonds de Survie Cameroun/Maurice Kamto: «S’il y a la lumière à faire, nous ferons la lumière. S’il y a des gens qui se sont mal comportés, nous engagerons des procédures judiciaires nécessaires»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Feb-2021 - 10h20   13081                      
16
Maurice Kamto, leader du MRC Archives
L’opposant a fait cette déclaration à l’occasion d’une cérémonie tenue à Yaoundé le 7 février 2021, pour célébrer la sortie de prison de Mamadou Mota, premier vice-président du MRC.

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) se réjouit de la libération de son numéro 2. Mamadou Mota est en effet sorti de prison au petit matin du 5 février 2021, après avoir passé environ 20 mois à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui.

Arrêté en juin 2019 pour avoir marché, revendiquant la libération de ses camarades alors incarcérés, le premier vice-président du MRC a ensuite été condamné à 18 mois de prison ferme à la suite des émeutes à la maison d’arrêt de Yaoundé en juillet 2019.

Le MRC ne boude donc pas le plaisir de retrouver une de ses figures de proue. Aussi, une cérémonie d’hommage a-t-elle été organisée dimanche au siège dudit parti à Yaoundé, en présence des membres du directoire et de plusieurs dizaines de militants.

«C’est Mamadou Mota, mon petit frère, ici présent qui est à l’honneur aujourd’hui. Mais à travers lui, ce sont tous les prisonniers politiques du MRC. Aussi bien ceux qui sont en prison ou libérés que nous saluons», a indiqué Maurice Kamto.

S’il a salué le caractère résilient des militants du MRC malgré «les tortures dans les commissariats», et leur capacité de mobilisation pour s’entraider, l’opposant en a profité pour les inviter à ne pas se détourner de l’essence de son combat.

Dans sa prise de parole, M. Kamto est revenu sur la polémique relative à la gestion des fonds de l’initiative Survie Cameroun Survival Initiative (SCSI), créée pour collecter des fonds dans le cadre de la riposte au COVID-19.

Un rapport d’audit du Cabinet ACDB Consulting, récemment publié, pointe de nombreux dysfonctionnements dans cette initiative lancée par Maurice Kamto et gérer par son allié, Christian Penda Ekoka. Notamment un trou de 217 214 334 FCFA (deux cent dix-sept millions deux cent quatorze mille trois cent quarante-quatre FCFA).

«S’il y a la lumière à faire, nous ferons la lumière totale. S’il y a des gens qui se sont mal comportés, nous engageront des procédures judiciaires nécessaires. Soyez rassurés, je vous ai dit ‘‘je ne vous trahirai point. J’ai passé toute ma vie dans une rectitude morale», a-t-il assuré, invitant ses partisans à rester sereins en attendant les conclusions d’un nouveau rapport d’audit qu’il a commandé.

Voici en vidéo la cérémonie d’hommage à Mamadou Mota:

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique