Cameroun – Grand dialogue national: Le Premier Ministre attendu à Bamenda le 5 octobre 2021 pour une réunion d’évaluation.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Oct-2021 - 08h57   5847                      
10
Joseph Dion Ngute archives
Dans le but de perturber le séjour du Chef du gouvernement, les combattants séparatistes ont déclaré une semaine de « ville morte ».

 

Comme c’est le cas depuis environ trois ans, tous les lundis sont décrétés « journée ville morte » au Sud-Ouest et au Nord-Ouest par les sécessionnistes qui luttent pour l’indépendance de ces deux Régions.

Ainsi, Bamenda, capitale régionale du Nord-Ouest et certaines autres localités, ont des allures de villes fantômes en début de semaine. C’est le cas ce lundi 04 octobre 2021. Mais, les groupes séparatistes, pour montrer leur influence sur cette partie occidentale du Cameroun, ont décidé de prolonger les « Ghost town » jusqu’au vendredi 08 octobre 2021. Selon nos sources, cet allongement vise à perturber le séjour annoncé du Premier ministre, Chef du gouvernement dans la ville de Bamenda.

En effet, Josep Dion Ngute entame le mardi 5 octobre à Bamenda, une visite de travail de trois jours. Comme il y a deux semaines à Buea, dans la Région du Sud-Ouest, Joseph Dion Ngute va présider dans la ville chef-lieu de la Région du Nord-Ouest, une réunion d’évaluation des résolutions adoptées à l’issue du Grand dialogue national organisé il y a deux ans par le Président Paul Biya dans le but de mettre un terme aux différentes crises au Cameroun, particulièrement dans les Régions anglophones en proie à une guerre d’indépendance depuis environ cinq ans.

A cette occasion, le Premier ministre va recevoir en audience ou tenir des réunions avec les membres de la société civile, les responsables des forces de défense et de sécurité et les autorités religieuses, traditionnelles et administratives.

A ce jour, les résolutions adoptées lors du Grand dialogue national n’ont pas encore produit les résultats escomptés. Le massacre des élèves dans une école en octobre 2020 à Kumba, le massacre des civils en février 2020 à Ngarbuh et l’assassinat d’un grand nombre de militaires et policiers sont des faits survenus après le Grand dialogue national…

Les déplacements du Chef du gouvernement à Buea et Bamenda, visent à trouver des solutions aux obstacles qui entravent un retour à la paix.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique