Cameroun – Grand Dialogue National/Cabral Libii ( Président du PCRN): «Ceux qui diabolisent, dénigrent et méprisent le Grand Dialogue National pour masquer l’inconséquence de la chaise vide, sont pitoyables»

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Oct-2019 - 17h33   6314                      
23
Cabral Libii, discours du 31-12-2018 capture d'écran
Cabral Libii est de ceux qui pensent qu’il faut donner une chance au Grand Dialogue National

Le Grand Dialogue National qui s’est tenu à Yaoundé du 30 septembre au 04 octobre 2019, à l’initiative du président de la République Paul Biya, continue de nourrir nombres d’analyses et d’interprétations aussi diverses que variées. Au sein de l’opinion nationale et même internationale, des camps se sont crées. Il y a des modérés qui sont convaincus qu’il faut donner une chance aux conclusions adoptées lors du Dialogue National, des sceptiques qui doutent de l’implémentation effective desdites conclusions et enfin des radicaux qui estiment que le Grand Dialogue National n’était qu’une farce, organisée de main de maître par Paul Biya et son régime.

 

Cabral Libii, le président national du Parti Camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) est de ceux qui pensent qu’il faudrait accorder le bénéfice du doute à ceux qui seront en charge de la mise en œuvre des recommandations du Grand Dialogue National. A ceux qui pensent le contraire, Cabral a tenu à adresser le message suivant «Ceux qui diabolisent, dénigrent et méprisent le Grand Dialogue National pour masquer l’inconséquence de la chaise vide, sont pitoyables». En revanche, précise-t-il par la suite, «Éprouver et exprimer des doutes ou réserves quant à la mise en œuvre des recommandations est compréhensible quand on connaît ceux qui en sont chargés»

 

Néanmoins, celui qui est arrivé 3eme à la dernière élection présidentielle espère que «les recommandations seront suivies de concrétisation et pourront accélèrer le retour à la paix». Pour finir, Cabral Libii préconise «l’appropriation des recommandations du Grand Dialogue National pour exercer le plaidoyer et la pression nécessaires», Car, «Le PCRN ne compte pas sur une guerre pour remporter la victoire de l’alternance, le PCRN compte sur l’éveil citoyen et l’appropriation par la majorité de son offre politique»

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique