Cameroun – Grève des avocats: Selon Jean De Dieu Momo, ce mouvement d’humeur serait un complot ourdi par le MRC pour perturber le procès de Maurice Kamto et de Me Ndoki

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Sep-2019 - 16h03   9152                      
31
Jean De Dieu Momo archives
Pour le président du Paddec, il semblerait qu’elle ne soit nullement la conséquence des nombreuses entraves auxquelles sont confrontés les avocats dans l’exercice de leur métier

Jean De Dieu Momo, le ministre délégué auprès du ministre de la Justice a des soupçons concernant les motifs réels de la grève des avocats. Pour le président du Paddec, il semblerait qu’elle ne soit nullement la conséquence des nombreuses entraves auxquelles sont confrontés les avocats dans l’exercice de leur métier, comme le renseigne le communiqué du Conseil de l’ordre du 31 août 2019. Il s’agirait plutôt d’un plan ourdi par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) pour perturber le procès de Maurice Kamto (Président national du MRC) et de Me Ndoki (Cadre du MRC), dont les avocats sont des membres influents du Conseil de l’Ordre , renseigne le ministre. Comme à son habitude, c’est sur le réseau social Facebook que le ministre délégué auprès du ministre de la Justice garde des Sceaux, a fait la démonstration de sa théorie conspirationniste. Avec une série de questionnements, il a tenté de prouver la collusion entre le MRC et le Conseil de l’Ordre des avocats.

 

 

«Pourquoi après avoir été reçu par le ministre de la Justice le 27 août 2019, le Bâtonnier Charles Tchakounte, auquel il avait été demandé d’apporter sous huitaine les contributions du Barreau pour amélioration de la justice a être insérées dans la loi a-t-il convoqué le Conseil de l’Ordre le 31 août 2019, soit seulement 3 jours après pour décider de la suspension de la robe? Que s’est-il passé dans l’intervalle? Pourquoi avoir décidé le 31 août que la suspension de la robe prendra à partir du 16 septembre? Quel rapport y a t’il entre cette suspension décidée et le procès de Kamto/Ndoki prévu le 6 septembre sachant que le Bâtonnier est personnellement avocat dans ce dossier?».S’est-il interrogé. Jean De Dieu Momo poursuit quelques lignes en se demandant «pourquoi avoir prétendu que le quorum n’a pas été atteint pour lever le mot d’ordre et soutenir qu’en conséquence la résolution reste maintenue? Pourquoi alors que le gouvernement a accepté toutes les revendications et ordonné des mesures correctives immédiatement le mot d’ordre a été maintenu? Comment convaincre gouvernement qu’il ne s’agit pas d’une manœuvre pour faire faire pression sur le Tribunal qui jugera Kamto/Ndoki le 8 octobre? Est-ce que ce moyen les avocats exigent une immunité judiciaire?»

 

 

Pour rappel, le samedi 31 août 2019, le conseil de l’Ordre des Avocats au Barreau du Cameroun a lancé un mot d’ordre de grève de 5 jours à partir du 16 septembre 2019. Malgré la médiation du Gouvernement, qui a tenue une réunion avec les avocats le 05 août 2019, les avocats ont maintenu leur mot d’ordre de grève, faute de quorum atteint lors d’une session extraordinaire dudit conseil tenue le 15 septembre à Yaoundé.

 

Ci-dessous intégralité de sa tribune

 

MAIN BASSE DU MRC SUR LE BARREAU DES AVOCATS DU CAMEROUN?
Pourquoi quoi après avoir été reçu par le Ministre de la Justice le 27 août 2019, le Bâtonnier charles Tchakounte, auquel il avait été demandé d’apporter sous huitaine les contributions du Barreau pour l’amélioration de la Justice à être insérées dans la loi a-t-il convoqué le convoqué le conseil de l’Ordre le 31 août 2019 soit seulement 3jours après pour décider de la suspension de la Robe? Que s’est-il passé dans l’intervalle ?

Pourquoi avoir décidé le 31aout que la suspension de la robe prendra effet à partir du 16septembre?
Pourquoi avoir décidé le 31 août de la suspension au moment même du mot d’ordre de rentrée morte et de taxi mort au 2septembre?

Quel rapport y a t il entre cette suspension décidée le 31 août et le procès de Kamto/Ndoki prévu le 6 septembre sachant que le Bâtonnier est personnellement avocat dans ce dossier?

Pourquoi avoir prétendu que le quorum n’a pas été atteint pour lever le mot d’ordre et soutenir qu’en conséquence la résolution reste maintenue?

Pourquoi alors que le gouvernement a accepté toutes les revendications et ordonné des mesures correctives immédiatement le mot d’ordre a été maintenu?
Comment convaincre le gouvernement qu’il ne s’agit pas d’une manœuvre pour faire pression sur le Tribunal qui jugera Kamto/Ndoki le 8 octobre?
Est-ce que par ce moyen les avocats exigent une immunité judiciaire ?

Pourquoi dit on que le Batonnier Tchakounte a réussi là où Kamto a échoué ??
Sinon pourquoi continuer alors que le gouvernement autorise les avocats à former dorénavant les commandants de Brigade et les gendarmes pour les familiariser au contact avec les avocats pendant l’enquête préliminaire?

Quel est le véritable agenda de cette « grève » si ce n’est une action de soutien aux accusés dont la plupart des avocats sont les conseils?

Dans ce cas pourquoi tromper le peuple que c’est lui que les avocats défendent alors qu’ils roulent pour Kamto?
Pardon prenez une fois la carte du MRC.

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique