Cameroun / Guinée Equatoriale: Affaire du mur à la frontière camerounaise: Le ministre équato-guinéen des relations extérieures dément !

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Aug-2019 - 13h05   5439                      
1
Simeon Oyono Esono, ministre équato-guinéen des relations extérieures Droits réservés
Siméon Oyono Esono, a été reçu en audience au nom du chef l’Etat le 16 août 2019 par le premier ministre Joseph Dion Ngute.

Un émissaire du président de la République de Guinée équatoriale a été reçu en audience au nom du chef de l’Etat Paul Biya par le premier ministre camerounais Joseph Dion Ngute le 16 août 2019. Le ministre des relations extérieures de Guinée Equatoriale Simeon Oyono Esono était porteur d‘un message du président Equato-Guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

Interrogé à sa sortie d’audience sur la question de ce mur que son pays serait en train d’ériger à la frontière avec le Cameroun, le chef de la diplomatie équato-guinéenne a apporté un démenti. « Les gens qui parlent de mur je crois que c’est un manque d’informations. S’il y a un problème entre nos deux pays, nous allons le résoudre par les moyens pacifiques, diplomatiques. Mais les réseaux sociaux sont libres de dire ce qu’ils veulent ». Une réaction qui contredit les informations qui corculent ces dernier jours.

La Deustche Welle par exemple rapportait que « le président de la République de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, a décidé d'ériger un mur à la frontière avec le Cameroun. Officiellement, il s'agit d'assurer la sécurité de cette frontière un an après une tentative de coup d'Etat conduite par des mercenaires tchadiens et centrafricains qui étaient venus du Cameroun. La construction doit s'étendre sur 40 kilomètres sur le trajet entre Kye Ossi au Cameroun et Campo en Guinée équatoriale. Les travaux ont débuté et sont visibles depuis le côté camerounais. », apprenait-on du média allemand. "Les militaires équato-guinéens, à l'insu des autorités camerounaises, sont allés planter des piquets de délimitation de la frontière alors que cela ne devrait pas se faire ainsi. Il faut une commission ad hoc. Les autorités camerounaises et équato-guinéennes doivent travailler sur les limites exactes des deux pays",  Jean-Marie Zue Zue, l'adjoint au maire de Kye Ossi au micro du confrère européen. Qui faisait savoir que la visite du chef d’Etat-major des forces armées camerounaises René Claude Meka à Kye Ossi voilà plusieurs semaines  visait à rassurer les populations locales.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique