Cameroun – Habitat : Au Cameroun, les grandes villes hébergent 70% de bidonvilles, selon le ministère de l’Habitat et du Développement Urbain

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Oct-2021 - 09h37   4719                      
11
Bidonville camerounais AJAFE
Ceci témoigne du niveau de précarité des grandes métropoles camerounaises, alors que le gouvernement appelle avec insistance à une transformation de ces villes dans le cadre de l’atteinte des Objectifs de Développement Durable à l’horizon 2030.

Ce lundi 4 octobre 2021, se célèbre la 35e journée mondiale de l’Habitat sous le thème : « Accélérer l’action urbaine pour un monde sans carbone ». A l’occasion, le ministère de l’Habitat et du Développement Urbain révèle le niveau de précarité des grandes métropoles camerounaises. « Nous sommes à 70% des quartiers précaires dans nos grandes métropoles. Il s’agit pour les maires de s’engager. Ils ont la chance d’avoir la MAETUR, d’avoir la SIC, d’avoir le Crédit Foncier, le FEICOM, d’avoir les partenaires du secteur privé », a indiqué le ministre Célestine Ketcha Courtès, au journal parlé de 6 heures ce lundi 4 octobre 2021 sur la Cameroon Radio Television (CRTV). Et de renchérir : « Nous avons tous la responsabilité de façonner l’avenir de nos villes et nos villages ».

Autrement, les grandes villes camerounaises sont constituées à majorité de bidonvilles, ces espaces où surabondent des constructions anarchiques en violation totale des règles de l’Urbanisme.

Le Gouvernement croit fermement que ces visages hideux de nos villes peuvent être changés, et que cela est encore possible, dans le cadre de l’atteindre des Objectifs de Développement Durable (ODD), d’ici à l’horizon 2030. « Les rénovations, les restructurations urbaines se passent au niveau des territoires, il s’agit pour les maires, de s’engager maintenant car, les changements climatiques, c’est une réalité. L’atteinte des ODD, nous avons neuf ans devant nous, et c’est maintenant qu’il faut agir, agir par les actes », indique Célestine Ketcha Courtès.

Selon les chiffres du Département des affaires économiques et sociales (UNDESA) des Nations-Unies, les villes et les villages devraient augmenter de 2,5 milliards de personnes supplémentaires au cours des 30 prochaines années, et la proportion des personnes dans les zones urbaines devrait passée de 55% aujourd’hui, à près de 70 % en 2050.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique