Cameroun - Handisport: Le Cameroun va organiser les premiers jeux pour personnes en situation de handicap en juin 2021

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Nov-2020 - 11h53   5080                      
0
Une équipe de basket-ball sur fauteuil roulant Droits réservés
La réflexion autour de l’organisation de cette compétition internationale sera murie à l’occasion du colloque international qu’abritera Yaoundé du 23 au 28 novembre 2020, à l’initiative du conseil exécutif des Jeux pour des personnes spéciales de l’Afrique francophone.

Le Cameroun va organiser, du 7 au 12 juin 2021, la toute première édition des Jeux pour des Personnes Spéciales de l’Afrique Francophone (JPSAF), a révélé Jean-Marie Aléokol, président du conseil exécutif du JPSAF, au cours d’une conférence de presse le mercredi 18 novembre 2020 à Yaoundé. Cette compétition internationale connaitra la participation de plusieurs pays sur le continent, qui ont en commun la langue française.

Elle verra compétir les athlètes de quatre ordre de handicap, en l’occurrence les déficients physiques, les déficients intellectuels, les déficients auditifs et les déficients visuels, dans plusieurs disciplines, notamment l’athlétisme, le football, le basketball sur fauteuil roulant, le goalball ou encore la dynamophilie.

L’objectif étant d’«avoir le maximum d’athlètes africains pour réaliser les minima en vue des Jeux paralympiques de 2024», renchérit Jean-Marie Aléokol, qui veut, avec ses pairs fondateurs de la JPSAF, rompre avec la ritournelle de la participation figurative des athlètes africains aux compétitions internationales sous le système de «wild-card». Pour lui, les athlètes africains doivent se battre pour se qualifier honorablement aux compétitions, et y participer pour remporter des lauriers.

D’ailleurs, cette préoccupation sera murie à l’occasion d’un colloque international qui s’ouvre le lundi 23 novembre 2020 à Yaoundé, à l’initiative du conseil exécutif des Jeux pour des Personnes Spéciales de l’Afrique Francophone.

Cette rencontre offrira à 12 pays du continent africain et même de l’Europe, ce jusqu’au 28 novembre 2020, de «diagnostiquer les problèmes qui font en sorte que les sports des personnes en situation de handicap ne se développent pas en Afrique», précise Jean-Marie Aléokol, par ailleurs président de la Fédération Camerounaise des Sports pour Déficients Intellectuels (FECASDI), au cours d’une conférence de presse le mercredi 18 novembre 2020 à Yaoundé.

Plusieurs articulations meubleront cet événement, qui présage déjà d’une éclaircie dans le ciel du handisport mondial, notamment des communications et des échanges autour de la problématique centrale. Au sortir de ce think-tank du sport pour personnes en situation de handicap en Afrique, un livre sera édité et servira de boussole pour les besoins de la cause de ce sport sur le continent.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique