Cameroun - Hommages: Maurice Kamto salue la mémoire de Woungly Massaga

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Oct-2020 - 09h18   5275                      
5
Woungly Massaga archives
Le défunt combattant révolutionnaire a été, pendant quelques mois, militant du MRC, avant de claquer la porte.

«Le #Cameroun perd en M. Woungly Massaga une figure du mouvement nationaliste du pays. Hommage patriotique à l’homme et à l’idéal qu’il a pu incarner, à travers l’UPC, d’un Cameroun indépendant, prospère et uni dans sa diversité. Condoléances à sa famille et à la nation éprouvées». C’est à travers ce tweet publié le 19 octobre 2020 que l’opposant Maurice Kamto a rendu hommage à René Jacques Woungly Massaga.

Tweet de Maurice Kamto (c) capture d'écran

Malade depuis de nombreux mois, le ‘‘Commandant Kissamba’’ est décédé le 17 octobre 2020 à Yaoundé.

Originaire de la localité de Lolodorf au Sud du Cameroun, Woungly Massaga est né le 26 janvier 1936 à Yaoundé. Titulaire d’un doctorat en mathématiques obtenu à l’université de Sorbonne en 1960, ce panafricaniste était l’un des derniers survivants de la lutte armée pour l’indépendance du Cameroun.

Il avait d’ailleurs été chef de la branche armée du parti nationaliste, l’UPC. Ce qui lui avait valu le surnom de Commandant Kissamba. Avec sa mort, c’est une page de l’histoire du Cameroun qui se tourne.

Il y a quelques années, il avait fait son adhésion dans le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), parti politique de Maurice Kamto. Nommé conseiller spécial du président national dudit parti, Woungly Massaga avait par la suite démissionné fin 2019, à la surprise générale.

Admiré pour son courage d’avoir combattu l’occupation française, puis le régime totalitaire de l’ancien Président, Ahmadou Ahidjo, le défunt a vécu ses dernières années dans le dénuement, sans ressources financières.

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique