Cameroun - Horreur: Des organes humains retrouvés dans le congélateur d’un restaurant à Yaoundé

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 31-Aug-2018 - 12h28   10639                      
8
Le restaurant où les restes humains ont été retrouvés Cameroon Tribune
L’affaire fait grand bruit dans la capitale politique du Cameroun depuis le mardi 28 août 2018. Le propriétaire du commerce situé au quartier Eleveurs et son employée sont en garde à vue à la Direction régionale de la police judiciaire où une enquête est ouverte.

«Tout a commencé lundi, quand la tête de la fille de Jeanne, serveuse à Jesus Restaurant, a été retrouvée dans le bac à ordures non loin d’ici. Pendant que nous étions encore dans l’émoi, mardi matin, mon jeune frère a trouvé un sac dans les WC partagés par tous les habitants de la concession. Curieux de savoir ce qu’un tel sac faisait dans ce lieu, il s’est empressé de l’ouvrir et a découvert les restes du corps d’un enfant calciné. Il a alerté tout le monde. Nous avons tout de suite établi le lien entre la tête retrouvée, un jour avant», raconte un riverain dans les colonnes de Cameroon Tribune du jeudi 30 août 2018.

C’est alors que les populations suspectant le propriétaire du restaurant, se sont empressées de casser la porte du commerce et ont trouvé d’autres restes du corps humain dans le congélateur. Le pot-aux-roses ainsi découvert, le suspect et Jeanne qui serait la mère de l’enfant retrouvé en morceaux et par ailleurs serveuse dans ce restaurant ont pris la fuite. Ils ont tout de suite été rattrapés et passés à tabac par la foule en colère. C’est grâce à l’intervention des forces de l’ordre qu’ils ont eu la vie sauve.

Au commissariat du 18e arrondissement de Yaoundé à Ngousso, le commissaire principal Peter Ashu explique: «lundi matin, nous avons été informés qu’une tête a été retrouvée dans un bac à ordures au quartier Eleveurs. Nous avons alors appelé les éléments de la Direction régionale de la police judiciaire (Drpj), qui nous ont rejoints sur le terrain. La tête a été gardée à la morgue de l’Hôpital central de Yaoundé».

«Le lendemain, nous avons été informés de ce que cette fois-ci, les restes d’un corps ont été retrouvés dans un restaurant. Une fois sur les lieux, le propriétaire du restaurant et son employée victimes de vindicte populaire ont été emmenés par les éléments de la Drpj où une enquête a été ouverte pour savoir ce qui s’est réellement passé», poursuit le commissaire de police.

Entre temps, les commentaires vont bon train au quartier Eleveurs et dans toute la ville. Certains affirment que Jeanne aurait accepté de mettre fin à la vie de sa propre fille après une promesse de voyage pour l’hexagone avec son amant. Ils devaient d’abord se rendre au Nigeria avec le reste du corps de fillette. En attendant les résultats de l’enquête ouverte par la police, c’est l’émoi et la consternation chez les riverains de «Jesus Restaurant».

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique