Cameroun - Identification: L’absence du matériel de production plombe la délivrance de la carte nationale d’identité

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jul-2020 - 10h29   9003                      
5
Nouvelle Carte d'Identité Archives
Depuis plusieurs mois, obtenir ce document officiel est un véritable calvaire pour les usagers.

L’obtention de la carte nationale d’identité est un véritable parcours du combattant depuis plusieurs mois au Cameroun. La situation s'aggrave au fil des jours, selon une source  du quotidien Le Jour qui a requis l’anonymat, la principale cause est l’absence du matériel pour la  production de ce document officiel.

«Plus le temps passe, la situation ne fait qu'empirer et rendu à ce jour, les choses n´ont pas évolué, c'est le statu quo, il n’y a aucune issue, plus d’un an déjà. La hiérarchie dit qu’il n’y a pas de matériels pour produire les cartes nationale d´identité», confie l’informateur dans les colonnes du journal édition du jeudi 9 juillet 2020.

Ce blocage a pour conséquence le ralentissement des activités dans le processus de fabrication. «En attendant les employés continuent à traiter les demandes, et après celles-ci sont stockées à un endroit en attendant le jour où l'autorité compétente fournira les consommables nécessaires, devant permettre la production des cartes pour satisfaire les usagers, qui attendent depuis longtemps…Les personnes qui réussissent à se procurer une CNI en ce moment, sont les hautes personnalités pour la plupart», ajoute la source du journal.

Outre le manque de matériel de production, «le changement d'opérateur peut être également l’une des conséquences de ce blocage au regard de la gestion opaque». «Le changement d'opérateur n'est que l'une des conséquences, pas de transparence dans la gestion, l'opacité dans la gestion ne profite qu’aux hauts responsables. D’autant plus que l´argent des cartes de séjour se chiffre en milliards de Francs CFA. Ce n´est plus une société qui fabrique les CNI au Cameroun. Il faut le rappeler, l´Etat après avoir résilié le contrat avec Thalès sécurité systèmes, a pris sur lui la production des CNI. Pour le faire, il a contracté un assistant technique Gemalto, qui n’intervient que pour la maintenance de son logiciel», indique l’informateur.

En attendant la fin du calvaire, «les usagers vivent au rythme des prorogations de leurs récépissés».

 

 

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique