Cameroun - Impact économique du Coronavirus/Modeste Mopa Fatoing (DG des Impôts): «L’ensemble des mesures fiscales de soutien décidées par les autorités est estimé à 114 milliards de FCFA, soit 92 milliards au titre des recettes internes et 22 milliards au titre des recettes douanières»

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-May-2020 - 12h53   2326                      
0
Modeste Mopa Fatoing archives
Il s’est ainsi exprimé dans les colonnes du quotidien Cameroon Tribune, paru ce 8 mai 2020.

Le directeur général des Impôts, Modeste Mopa Fatoing, a accordé une interview au quotidien d’Etat, Cameroon Tribune, en kiosque ce 8 mai 2020. Le patron de l’administration fiscale revient sur le volet fiscal des 19 mesures d’assouplissement édictées dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 le 30 avril dernier.

Pour lui, ces différentes mesures feront sans doute beaucoup de bien aux entreprises camerounaises impactées depuis le début de la crise.

Mais, «il faut savoir que les mesures de suspension des contrôles fiscaux et de recouvrement forcé ont également un coût. Globalement, pour le moment l’ensemble des mesures fiscales de soutien décidées par les autorités est estimé à 114 milliards de FCFA, soit 92 milliards de FCFA au titre des recettes internes et 22 milliards de FCFA au titre des recettes douanières. Ce coût fiscal, comme vous pouvez le deviner, ne représente qu’une portion du coût global engagé par les autorités dans le cadre de la riposte contre la grave pandémie du COVID-19», confie le DG des Impôts.

A la question de savoir si l’enveloppe de 25 milliards de FCFA du Président de la République pour l’apurement des crédits de TVA, en attente de remboursement, est suffisante pour apurer cette dette de l’Etat, Modeste Mopa Fatoing répond: «Il me semble important de préciser d’emblée que les autorités ont beaucoup œuvré à l’amélioration ces dernières années de notre système de remboursement de crédits de TVA. A ce titre, on peut évoquer le mécanisme de compte séquestre mis en place qui permet d’allouer de façon automatique chaque mois, 6 milliards de FCFA aux opérations de remboursement des crédits de TVA; le traitement des demandes suivant une approche axée sur les risques, rendant possible le remboursement spontané et sans contrôle préalable aux entreprises ne présentant pas de risques, les contrôles se faisant a posteriori; et surtout la dématérialisation de toute la procédure de demande de remboursement des crédits de TVA déjà implémentée au niveau de la Direction des Grandes Entreprises. La seule difficulté qui subsistait jusque-là était celle liée au stock de crédits accumulé avant les réformes que je viens d’évoquer; stock évalué à date à environ 25 milliards de FCFA. D’où l’allocation de cette enveloppe spéciale d’égal montant qui permettra de résorber totalement ce stock en attente de remboursement. Je dois également préciser, pour que ce soit suffisamment clair, que cette enveloppe spéciale vient s’ajouter à celle initialement provisionnée de 72 milliards de FCFA dans le budget de l’Etat au titre de l’exercice 2020», a-t-il expliqué.

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique