Cameroun – Implication du MRC dans les émeutes de Kondengui/Owona Nguini (universitaire): «Dans cette affaire, soit les dirigeants du MRC incarcérés à la prison de Kondengui sont des amateurs, ou ce sont des manipulateurs politiques»

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 29-Jul-2019 - 13h57   8293                      
20
Mathias Eric Owona Nguini archives
Pour Eric Mathias Owona Nguini, que ce soient des amateurs ou des manipulateurs politiques, il est clair que le MRC voulaient profiter de la précarité qui règne dans les prisons camerounaises pour mettre en place une insurrection.

Après les émeutes de prisonniers qui ont eu lieu ce lundi 21 juillet 2019 à la prison centrale de Kondengui, l’heure est aux analyses des différentes contingences qui ont pu conduire à ces évènements. C’est ce à quoi se sont attelés les panélistes de l’emission dominicale «Club d’Elites» diffusée sur les antennes de la télévision privée Vision 4, ce dimanche 28 juillet 2019. Notamment le rôle joué par le 1er vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Mamadou Mota dans l’exacerbation de la mutinerie. 

A ce sujet,  Mathias Eric Owona Nguini, Universitaire et consultant permanent de l’emission a affirmé que «Dans cette affaire, soit certains dirigeants du MRC, en tout cas ceux qui étaient à la prison centrale sont des amateurs, soit ce sont des manipulateurs politiques. Prenons l’hypothèse ou ce sont des manipulateurs politiques. On a un contentieux qui est à priori porté par les militants de l’autonomisme anglophone, dont on ne sait d’ailleurs pas de quelle tendance il s’agit ; on ne sait pas si ce sont des sécessionistes ou des fédéralistes. Puis, au moins par oportunisme, on voit des dirigeants de cette formation politique là, s’imiscer dans quelque chose  qui à priori ne les concernent pas. Alors qu’eux-même ont déjà fort à faire avec leur propre situation» a-t-il déclaré.

Pour ce qui est de la deuxième hypothèse selon laquelle les dirigeants du MRC seraient des manipulateurs politiques, il ajoute que «Soit alors c’est quelque chose qui relève de la manipulation politique. Dans ce cas, le MRC se sert de la précarité dans les prisons pour déclencher une insurrection» pense-t-il. Pour rendre un peu plus crédible cette dernière hypothèse, Owona Nguini a affirmé que selon certaines confidences «Une autre mutinerie était prévue à la prison centrale de Newbell à Douala»

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique