Cameroun - Incendie à l’hôpital de Kumba: «Le gouvernement condamne avec la dernière énergie ces actes barbares d’une extrême cruauté ayant causé la mort d’innocents citoyens» (communiqué)

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Feb-2019 - 12h55   3897                      
17
René Emmanuel Sadi, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement archives
Dans un communiqué publié le 12 février 2019, le porte-parole du gouvernement, René Sadi revient sur les circonstances de l’incendie qui a ravagé l’hôpital de district de Kumba dans le Sud-Ouest.

Dans son communiqué lu ce 12 février 2019 sur les antennes de la CRTV radio, le média d’Etat, René Emmanuel Sadi renseigne que l’hôpital régional de Kumba dans le département de la Meme, région du Sud-Ouest, a été incendié dans la nuit du 10 au 11 février 2019 par «une  vingtaine d’individus».

«Lesdits assaillants ont escaladé le portail aux environs de 0h30 minutes, semant la panique par des tirs à l’arme lourde. Ils se sont par ailleurs introduits dans les résidences des personnels et dans les principaux services de l’hôpital, notamment en médecine, chirurgie et en bloc opératoire; incendiant au total tous les bâtiments abritant ces unités essentiels de l’hôpital de district de Kumba», indique le porte-parole du gouvernement.

Le Bilan de ce drame, souligne le ministre de la Communication, «fait état de quatre morts dont deux malades brûlés vifs sur leurs lits d’hôpital, sept véhicules de personnels de l’hôpital incendiés, l’hôpital de district de Kumba presqu’entièrement consumé». Les autorités administratives de la région ont pris des mesures afin de sécuriser les malades en les transférant dans d’autres centres hospitaliers.

«Le gouvernement condamne avec la dernière énergie ces atrocités innommables et ces actes barbares d’une extrême cruauté ayant causé la mort d’innocents citoyens et entraîné la destruction d’infrastructures hospitalières si nécessaires à la santé des populations et à la sauvegarde des vies humaines», martèle René Sadi.

Il adresse, au nom de Paul Biya et du gouvernement, «les condoléances les plus attristées ainsi que leurs souhaits de prompt rétablissement aux blessés et aux malades transférés dans les autres établissements hospitaliers, pour lesquels des instructions ont été données en vue de leur prise en charge rapide et optimale».

Le ministre de la Communication rassure que le gouvernement va continuer de mettre tout en œuvre pour garantir la sécurité des personnes et des biens.

Fred BIHINA  

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique