Cameroun - Industrie du bois: Le Cameroun a exporté près de 728 840 097 m3 de bois en 2019

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Sep-2020 - 14h08   1288                      
4
Un camion charge de grumes de bois Archives
La décision de l’interdiction, dès le 1er janvier 2022, de l’exportation du bois sous forme de grumes dans tous les pays du Bassin du Congo, prise par les ministres des Forêts, de l’Industrie et de l’Environnement, pourrait changer les choses.

En réunissant les données du port de Douala et celles du port de Kribi, au cours de l’année 2019, le Cameroun a exporté «près de 728 840 097 m3 de bois sous formes de grumes», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 24 septembre 2020. D’après le journal, ces essences camerounaises sont exportées vers le Bangladesh, la Chine, la Belgique, la France, la Grèce, l’Indonésie, le Japon, le Portugal, le Maroc, etc.

Mais, la décision de l’interdiction, dès le 1er janvier 2022, de l’exportation du bois sous forme de grumes dans tous les pays du Bassin du Congo, pourrait changer la donne. Cette décision a été prise par les ministres des Forêts, de l’industrie et de l’Environnement des pays de ce Bassin. C’était lors de la réunion du 18 septembre 2020.

D’après la note de présentation de cette réunion: «cette interdiction encourage au moins la première transformation industrielle du bois sur place, afin d’augmenter la production des dérivés de cette ressource sur le marché mondial qui n’est que de 6% des productions mondiales en sciages de bois tropicaux, de 7% des productions mondiales en placages de bois tropicaux, de 1% des productions mondiales en contre plaqués de bois tropicaux et surtout l’absence des productions en 2ème  et 3ème transformation», peut-on lire.

Notre confrère relève aussi que cette interdiction va favoriser la création d’emplois, le renforcement du tissu industriel local par l’acquisition des machines et l’augmentation des ressources budgétaires des Etats.

Toutefois, cette décision n’est pas nouvelle au Cameroun. Il y a quelques années, une décision similaire, avait été prise par les autorités locales. Mais, elle n’avait pas abouti.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique