Cameroun - Infrastructures: La CAF exige deux nouveaux stades d’entrainement dans la poule de l’Ouest pour la CAN 2022 de football

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-May-2021 - 11h54   13917                      
10
Terrain en construction du Complexe Tagidor de Bangou, MINSEP
Au pays de Roger Milla depuis quatre jours, la délégation d’inspection conjointe CAF-FIFA, chargée d’évaluer les infrastructures dédiées à la 33eme phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football, visite ce mardi 25 mai 2021, la Région de l’Ouest qui va abriter l’une des poules de la future compétition.

Avant cette descente sur le terrain, le gouverneur de la Région du Soleil couchant, Awa Fonka Augustine, a révélé à la presse que la CAF a exigé que le nombre de terrain d’entrainement à l’Ouest soit revu à la hausse.

«Nous avions déjà apprêté les quatre terrains demandés initialement pour les quatre équipes qui seront dans la poule de l’Ouest, à savoir l’annexe du stade omnisports de Kouekong à Bafoussam, le stade municipal de Bamendzi à Bafoussam, le stade municipal de Mbouda et le stade Fotso Victor à Bandjoun. La Caf est revenue nous dire que, comme les équipes seront logées dans des hôtels dont certains sont hors de Bafoussam, le chef-lieu, il faudra ajouter des terrains d’entrainement afin de rapprocher les joueurs de leur lieu d’hébergement. C’est ainsi que, une nouvelle aire de jeu est en construction dans le Complexe Tagidor de Bangou, un hôtel qui pourrait abriter deux équipes. Le stade municipal de Bafang qui est en construction et qui n’était pas parmi les infrastructures de la CAN, est finalement retenue toujours dans la logique de rapprocher le terrain d’entrainement des équipes», a expliqué le chef de terre qui est par ailleurs président du site de l’Ouest dans le comité d’organisation local de la CAN 2022.

«Somme toute, la poule de Bafoussam comporte aujourd’hui, 1 stade de compétition et 4 stades d’entraînement opérationnels. 2 autres stades d’entraînement notamment celui de Bafang et de Bangou viendront compléter cette offre dans les prochains jours, faisant d’elle une poule en surcapacité infrastructurelle du point de vue sportif, et qui pourrait à la longue accueillir comme Douala et Yaoundé, 2 poules lors d’une compétition CAF, avec l’achèvement prochain du Stade Omnisports de Tocket», a indiqué, le 19 mai dernier, le Professeur Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l’Education Physique, lors d’une visite de travail dans la Région de l’Ouest.

La phase finale de la CAN se joue l’année prochaine du 9 janvier au 6 février.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique