Cameroun - Infrastructures: Le Cercle des amis du Cameroun rénove et équipe l’hôpital de district de Dschang (Ouest)

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Nov-2020 - 14h44   5060                      
0
Hôpital de district de Dschang archives
La cérémonie de rétrocession a eu lieu le 21 novembre 2020. Elle était présidée par la représentante personnelle de Chantal Biya, Grâce Dion Nguté, l’épouse du Premier Ministre.

Le 21 novembre 2020 à Dschang dans la région de l’Ouest, le Cercle des Amis du Cameroun (CERAC) a procédé à la rétrocession de l’hôpital de district de Dschang aux autorités administratives. D’après le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 23 novembre 2020, cet hôpital a été entièrement rénové et équipé.

Pour le directeur de l’hôpital Dr Michel Noubom qui s'est exprimé dans les colonnes du journal, «vieux de 117 ans, les bâtiments vétustes et délabrés de cet hôpital étaient utilisés faute de mieux. Les toilettes étaient horribles et certaines salles d’hospitalisation répugnantes». Ainsi, «cette belle œuvre est la preuve de l’intérêt indéniable que Mme Chantal Biya porte à la santé des populations de la Menoua et du Cameroun», assure Dr Léon Takoudjou, chef de district de santé de Dschang, dans les colonnes du journal.

La délégation du CERAC à cette cérémonie était conduite par la représentante personnelle de Chantal Biya, Grâce Dion Ngute, l’épouse du Premier Ministre. Le même jour, il a aussi été question de la remise de dons multiformes aux femmes rurales et aux jeunes. Pour la circonstance, la place des fêtes de la ville a été réquisitionnée.

Le reporter précise que: «des dons multiformes ont été remis aux associations de femmes rurales et de jeunes. Entres autres, il s’agit de matériels et intrants agricoles ainsi que des équipements informatiques».

Enfin, la représentante de la présidente fondatrice du CERAC a déclaré que: «nous espérons sincèrement que le beau geste de la première dame servira d’exemple et inspirera d’autres personnes de bonne volonté pour étendre cette chaîne de solidarité et de partage, loin au-delà de Dschang», peut-on lire.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique