Cameroun - Infrastructures: Le ministre Narcisse Mouelle Kombi explique la décrépitude du Centre de la CAF de Mbankomo et promet sa réhabilitation

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Aug-2020 - 07h25   1588                      
0
Narcisse Mouelle Kombi archives
Le patron des Sports et de l’Education Physique attribue la situation actuelle de cet espace au Covid-19 qui, selon lui, empêche le déroulement des activités qui lui permettent de récolter de l’argent.

Narcisse Mouelle Kombi était au Complexe sportif de Mbankomo ce 13 août 2020. Le ministre des Sports et de l’Education Physique y était dans le cadre des préparatifs du prochain championnat d’Afrique des Nations (CHAN). Il était accompagné des responsables de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), du Comité d’organisation des Coupe et championnat d’Afrique des Nations (COCAN) et des autorités administratives locales.

Bien que le Centre sportif de Mbankomo n’affiche pas bonne mine, le professeur Mouelle Kombi n’est pas alarmé par ce qu’il a vu. «Il convient de relever que le Centre d'excellence de Mbankomo qui demeure propriété de la CAF, et placé sous la supervision locale de la FECAFOOT depuis environ 2ans, se porte globalement bien. Quelques travaux d'entretien courant des espaces verts, de la piscine et de certains équipements sont cependant à envisager, en raison du fait que le centre soit resté en inactivité depuis environ 5 mois», explique le ministre.

Selon lui le fait que la crise liée au COVID-19 ait privé le Centre de sa principale source de revenus, à savoir les recettes des séjours de ses différents pensionnaires (équipes de football, séminaristes, etc) est à l’origine de sa décrépitude. Tout comme son statut juridique particulier. Le ministre pense que «cette situation explique en grande partie les difficultés financières dudit centre, avec pour corollaire l'incapacité pour sa direction d'assumer certaines charges de fonctionnement, en raison d'une absence totale de revenus».

Narcisse Mouelle Kombi assure que le gouvernement camerounais, associé à la FECAFOOT et la Confédération Africaine Football, ne va ménager aucun effort. Il promet que «tout sera mis en œuvre pour que le prochain séjour des Lions se déroule dans les conditions habituelles, et que des solutions idoines soient trouvées aux problèmes juridiques et de gestion que connaît le centre». Le ministre des Sports et de l’Education Physique assure avoir déjà «instruit des mesures concrètes pour procéder au désherbage des espaces verts».

 

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique