Cameroun - Initiative: Des maires bloquent des projets de développement dans la région de l’Extrême-Nord

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Apr-2019 - 00h25   2335                      
0
Du bétail traversant un bras du lac Tchad, dans l'extrême nord du Cameroun, le 7 avril 2015 AFP/Archives/PHILIPPE DESMAZES
Ils tardent à verser les 10% du financement total de ces projets.

Les communes de Waza et de Moutourwa dans la région de l’Extrême-Nord, ont été Sélectionnées dans le cadre du Projet d’appui à l’amélioration de la productivité de l’élevage (PAPE), pour bénéficier de la réalisation des infrastructures telles que les forages à énergie solaire et les fermes pour l’embauche bovine afin d’améliorer l’élevage.

Malheureusement, ces projets n’ont pas encore vu le jour, parce que ces communes   «tardent à verser leur contribution de 10 % du financement total des projets», rapporte le trihebdomadaire L’œil Du Sahel dans son édition en kiosque ce 17 avril 2019.

Pour n’avoir pas versé jusqu’à la date du 16 avril 2019 leur contribution de l’exercice 2018, les communes de Waza et de Moutourwa risquent de voir les projets réservés à elles, tomber dans le forclos ou transférés à d’autres communes.

Pourtant, en sa qualité du président de comité de pilotage du PAPE, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari avait recommandé aux communes bénéficiaires de s’acquitter à temps de leur contribution. «Le projet d’appui à l’amélioration de la productivité de l’élevage dans la région de l’Extrême-Nord est une aubaine que doivent saisir les communes bénéficiaires. Il faut que les maires s’impliquent activement afin de réduire le chômage et la situation de précarité de leurs populations», avait-il instruit.

Au cours d’une rencontre, «les maires et les autres acteurs du PAPE ont convenu de ce que désormais, les communes qui refusent de verser leur contribuer verront leurs projets transférés à d’autres. Déjà, la commune de Waza a perdu un projet de construction d’un forage à énergie solaire au profit de la commune de Kaélé. Celle-ci, dès son adhésion au PAPE, s’est acquittée régulièrement de sa contribution. Le gouverneur n’a pas caché sa colère contre les maires qui manquent de volonté et ce fait, ralentissent le développement de leurs communes», indique le trihebdomadaire.

Midjiyawa Bakari a annoncé saisir le ministre de la Décentralisation et du Développement local à propos des maires qui se comportent comme des ennemis du développement.

Pour le compte de l’année 2019, avec son budget de 200,8 millions de FCFA, le Projet d’appui à l’amélioration de la productivité de l’élevage a prévu plusieurs réalisations.

«Les projets à réaliser en 2019 vont dans le sens de la consolidation des acquis. Trois forages à énergie solaire seront construits à Kaélé et Dargala. Nous allons également réaliser 07 fermes modèles pour promouvoir la politique de l’élevage de manière à préparer nos éleveurs à un élevage beaucoup plus amélioré et tourné vers le marché. Nous allons poursuivre avec la sécurisation des espaces pastoraux notamment les pistes à bétail. Près de 100 km des pistes à bétail vont être sécurisés avec des bornes à béton et près de 40 hectares de terres de pâturage vont être sécurisés pour l’élevage», précise  le coordonnateur du PAPE  Khari Boukar.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique